Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ Le Ministre Adjoumani veut compter sur les populations pour éradiquer la rage d’ici 2030
Publié le vendredi 29 septembre 2017  |  AIP
Cérémonie
© Ministères par DR
Cérémonie de remise de matériels roulants au ministère de Ressources Animales et Halieutiques
Lundi 24 juillet 2017. Abidjan. Le ministre Adjoumani Kobénan a présidé une cérémonie de remise officielle des matériels roulants acquis grâce à l’Appui Institutionnel accordé à mon département ministériel dans le cadre de la mise en œuvre du Programme Filières Agricoles Durables en Côte d’Ivoire, en abrégé « C2D-FADCI ».
Comment


Tiassalé - Le ministre des Ressources animales et halieutiques, Kobenan Kouassi Adjoumani a dit compter sur l'adhésion et la participation des populations pour éradiquer la rage d'ici à 2030, lors du lancement, jeudi, de la campagne nationale de vaccination contre la rage à l'occasion de la journée mondiale de la lutte contre la rage dont la célébration nationale a eu lieu à Tiassalé.

Pour le ministre Kobenan Adjoumani, "la rage est une zoonose majeure, d'importance reconnue en médecine vétérinaire et humaine dont la prévalence reste élevée en Côte d'ivoire en général et à Tiassalé en particulier. Ce sont environ 10 000 personnes qui sont touchées par an avec une moyenne de 18 morts enregistrés, malheureusement a déploré le Ministre Adjoumani.

Le district sanitaire a enregistré entre 2013 et 2017 615 cas de morsures d'animaux avec une moyenne annuelle de 123 cas, selon Pr Bénié Bi Vroh Joseph, directeur de l'institut national d'hygiène publique, représentant le ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, Raymonde Goudou Coffie.

C'est pourquoi, le ministre Kobenan Adjoumani a affirmé "qu'au regard des conséquences dramatiques que peut engendrer la zoonose, la rage est une maladie prioritairement surveillée par les services vétérinaires". Ce qui a amené le gouvernement à mettre en œuvre depuis 2007 un plan d'actions de lutte dont les principaux objectifs vont du renforcement de la surveillance épidémiologique à la sensibilisation des populations sur les risques de la rage animale et humaine ".

Le Ministre Adjoumani a demandé aux populations "de conduire leurs animaux de compagnie vers les différents points de vaccination indiqués et de signaler tous les cas de morsures d'animaux au médecin ou à l'agent de santé ".

La rage est mortelle à 100 % si elle n'est pas détectée tôt. Elle touche essentiellement les enfants de 5 à 14 ans, a -t-on appris.

( AIP )

kd/akn/fmo


Commentaires


Comment