Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ Le ministre Jean Claude Kouassi équipe le lycée classique de Bouaké
Publié le samedi 30 septembre 2017  |  AIP
Cérémonie
© Autre presse par Sercom APRHCI
Cérémonie d`ouverture du séminaire de formation des Directeurs des Ressources Humaines organisé par l`APRHCI
Jeudi 17 août 2017 .Grand-Bassam. Cérémonie d`ouverture du séminaire de formation des Directeurs des Ressources Humaines organisé par l`Association des Professionnels des Ressources Humaines de Côte d`Ivoire (APRHCI). Photo: M. Jean Claude Kouassi, Ministre du Travail et de la Protection Sociale.
Comment


Bouaké -Le ministre de l’emploi et de la protection sociale, Jean Claude Kouassi a doté la bibliothèque du lycée classique d’une connexion internet haut débit, réhabilité le réseau de la salle informatique et offert, vendredi, à Bouaké, une tondeuse à l’établissement.

Le ministre Jean Claude Kouassi, ancien élève de cet établissement, par ailleurs, cadre de la région, a indiqué qu’il s’agit pour lui de permettre aux élèves et leurs encadreurs de profiter des avantages de l’outil informatique et de l’Internet et de travailler dans un environnement propre.

«Nous voulons, à travers ce geste qui est presque symbolique et tout à faire insignifiant, donner un signal à nos enfants, aux élèves, mais aussi à leurs encadreurs, pour leur dire qu’il faut saisir cette chance du numérique pour cultiver l’excellence», a-t-il déclaré, exhortant les bénéficiaires à en faire bon usage pour leur propre bonheur et pour celui de la Côte d’Ivoire.

«Vraiment, toute la communauté éducative du lycée ne peut que lui dire merci et lui souhaiter longue vie, une bonne santé et que la mission à lui confiée par le président de la République soit couronnée de succès», s’est réjoui le proviseur du lycée classique Fofana Mamdou.

Le lycée classique de Bouaké est ouvert depuis 1946. Il compte actuellement 2902 élèves contre 2408 l’année dernière. La bibliothèque est dotée de quelques ordinateurs mais il n’y avait pas de connexion internet. Dans un état de délabrement considérable, l’établissement nécessite une réhabilitation. A en croire le proviseur qui se réfère à une promesse de la ministre de tutelle, les travaux pourraient démarrer cette année.

(AIP)

nbf/fmo
Commentaires


Comment