Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Guiglo / De nouveaux planteurs traqués, les anciens réfugiés repartis vers leurs campements
Publié le lundi 2 octobre 2017  |  Pôle Afrique
Une
© AFP par Issouf Sanogo
Une plantation de cacao
Comment


Un groupe de planteurs allogènes de la sous-préfecture de Kaadé était pris pour cible suite au conflit de la forêt classée de Goin-Débé. Ce groupe se trouve présentement à la préfecture de Guiglo a appris ce soir PoleAfrique.info.

Des planteurs allogènes sont arrivés ce dimanche à la préfecture de Guiglo au moment où ceux, chassés de leurs plantations acquises clandestinement dans la forêt classée de Goin-Débé ont regagné le samedi et dimanche leurs campements. Et ce à la suite d’une médiation menée par l’Honorable Serodé Gui Hervé, député de Guiglo commune et du premier vice-président du conseil régional du Cavally Sarr Bouhé Marius.

A l’issue de la médiation qui aura duré toute la journée du vendredi 29 septembre, les deux parties sont convenues d’un accord lu et accepté devant l’autorité préfectorale. Cet accord indique que désormais les allogènes qui ont pris leur quartier dans la forêt classée du Goin-Débé reconnaissent les Guéré comme leur tuteur et partant de là, ils acceptent la cohabitation avec ceux-ci. En plus, les planteurs allogènes souvent doivent céder une partie de leurs champs aux wê. Les parties de plantation ainsi cédées dans l’accord ne doivent pas être vendues ou cédées à une tierce personne autre que les propriétaires.

Les deux parties pour vivre en sécurité ont demandé aux autorités de procéder le plus vite possible au désarmement de tous ceux qui possèderaient des armes. Pour une mise en application de cet accord une campagne d’apaisement précédée du recensement de tous les planteurs allogènes est envisagée.

Les élus heureux du dénouement de la crise ont toutefois prodigué des conseils aux deux parties. « Je suis heureux que nous sommes parvenus à trouver un accord entre les deux parties. Nous voulons que cet accord soit un accord qui permettra de trouver la paix définitivement ici à Guiglo. Je voudrais exhorter chaque partie à respecter scrupuleusement cet accord. Je voudrais aussi dire merci au corps préfectoral pour son implication dans la gestion de cette crise qui ternit une fois encore l’image de notre région », indique l’Honorable Sérodé Gui Hervé. « Je suis fier notre député qui malgré que cette histoire se passe hors de sa circonscription a tenu à prendre sur lui de la régler. Ma joie est grande en tant qu’agent de développement de savoir que la paix est revenue dans ma région. Je voudrais exhorter mes parents Wê à être des planteurs de cacao et non des cueilleurs de cacao » indique Sarr Bouhé Marius, 1er vice-président du conseil régional.

Jean Olivier Dan, correspondance particulière pour PoleAfrique.info
Commentaires


Comment