Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Des agents de la mairie de Bouaké réclament des arriérés de salaires
Publié le lundi 2 octobre 2017  |  AIP
Comment


Bouaké - Des agents de la mairie de Bouaké ont érigé lundi, à Bouaké, un siège à un carrefour de la ville pour réclamer le paiement des arriérés de salaires qui leur sont dus sur la période de 2002 à 2011.

Le secrétaire général national du Mouvement pour la défense des droits des agents municipaux de Côte d’Ivoire (MODDAMCI), Barro Souleymane a indiqué que cette manifestation est la mise en œuvre de la résolution d’une assemblée générale extraordinaire de quatre syndicats, visant à attirer l’attention de l’opinion nationale et internationale sur le non-paiement des arriérés de salaires estimés à la somme de 10.782.467.708 FCFA, après une concession faite à l’Etat sur les 18.321.052.794FCFA normalement dus aux personnels des 92 communes des zones occupées par l’ex-rébellion ivoirienne.

Il a souligné que le Syndicat national de personnel communaux de Côte d’Ivoire (SYNAPPECOCI), le Syndicat national des personnels communaux et de districts ivoiriens (SYNAPECODI) et le Syndicat national de la police municipale de Côte d’Ivoire (SYNAPOMUCI), sont signataire de ce mot d’ordre qui prendra l’allure d’une marche de protestation les jours à venir dans les villes concernées.

Il déplore le manque de réponse satisfaisante de la part de l’Etat depuis le lancement du premier mot d’ordre de 72 heures, le 12 septembre. Ce mot d’ordre avait été reconduit.

«Tous les problèmes concernant ce pays ont été réglés sauf les problèmes des agents municipaux des zones Centre, Nord, Ouest (CNO). C’est inacceptable. Nous ne pouvons pas continuer. Donc, nous allons protester jusqu’à ce qu’il y ait résolution définitive de cette question», a déclaré M. Barro.

nbf/fmo
Commentaires


Comment