Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ Le meilleur producteur régional de cacao récompensé à Alépé
Publié le dimanche 15 octobre 2017  |  AIP
Comment


Alépé - La délégation régionale du Conseil du café-cacao d’Abidjan (Abidjan, Alépé, Sikensi, Dabou, Jacqueville, Grand-Lahou) a procédé au lancement de la campagne de commercialisation 2017-2018 du cacao, jeudi à la salle de réunion de la sous-préfecture d’Alépé, une cérémonie marquée par la distinction du meilleur producteur de cacao de la région.

Lors de cette cérémonie tenue en présence des autorités administratives et des partenaires du monde agricole, M. Konaté Kotié Alassane, producteur de cacao à Aboisso-Comoé, une sous-préfecture située à 70 km d’Alépé, a été récompensé. Avec plus de 15 T de fèves produites, il a désigné lors de la 4e édition des Journées nationales du cacao et du chocolat (JNCC) qui s’est déroulée du 29 septembre au 1er octobre à Abidjan.

Pour le féliciter de cette performance, il a reçu de la délégation un tricycle, un atomiseur, dix écabosseuses, quatre serpettes pour la cueillette, 20 ha d’insecticides, un diplôme et une somme 500 000 FCFA.

Le délégué régional du Conseil du Conseil du café-cacao, Kouao Kouamé, a exhorté les producteurs à mettre l’accent sur la qualité. « Le taux de 9,10 % de cacao de mauvaise qualité de la campagne précédente à Alépé doit à passer à 0 % », a-t-il affirmé.

Par ailleurs, M. Kouao a annoncé que 101 ha de cacaoyers atteints de la maladie virale du cacaoyer, le « swollen shoot » ont été arrachés. Il a conseillé la vigilance aux producteurs face à cette menace, en les rassurant que pour chaque hectare arraché, le Conseil du café-cacao octroie, entre autres, de l’herbicide afin d’empoisonner les souches, 1 ha de semences de cacao, de l’engrais à ceux qui ont replanté du maïs, du riz ou de l’arachide.

Le directeur technique des opérations, M. Bamba Ismaël a invité les producteurs à dénoncer tous les acheteurs qui ne respecteront pas le prix d’achat du cacao qui est de 700 FCFA/kg.

De son côté, le préfet d’Alépé, Nanou Benjamin, président du comité de suivi de la commercialisation, a exprimé la gratitude du Président Alassane Ouattara à l’égard des producteurs pour avoir accepté le prix du kilogramme de cacao fixé à 700 FCFA pour la principale campagne de commercialisation 2017-2018 ouverte le 1er octobre.

(AIP)

ayn/cmas
Commentaires


Comment