Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Protection des Jeunes : Un projet pour absorber plus de 3000 enfants vulnérables
Publié le vendredi 20 octobre 2017  |  Ministères
Protection
© Ministères par DR
Protection des Jeunes : Un projet pour absorber plus de 3000 enfants vulnérables
Consolider les acquis de la paix et renforcer la prise en charge de la jeunesse la plus vulnérable. C’est l’objectif du projet intitulé «Consolidation de la paix et prise en charge de la jeunesse la plus vulnérable en Côte d’Ivoire » financé par l’Union Européenne et mis en œuvre par l’UNICEF.
Comment


Consolider les acquis de la paix et renforcer la prise en charge de la jeunesse la plus vulnérable. C’est l’objectif du projet intitulé «Consolidation de la paix et prise en charge de la jeunesse la plus vulnérable en Côte d’Ivoire » financé par l’Union Européenne et mis en œuvre par l’UNICEF.
Il a été lancé ce vendredi 20 octobre 2017 au Centre Amigo Doumé à Yopougon – Lokoua par le ministre Sidi Tiémoko Touré, ministre de la Promotion de la Jeunesse de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique. Ce en présence des représentants des institutions onusiennes, des corps diplomatiques et des différents ministres intervenant sur le projet.
En effet, nos différentes sociétés font face à une nouvelle forme de violence et de radicalisation de la Jeunesse. C’est un défi à « relever pour avoir une jeunesse de qualité, une jeunesse en harmonie avec la société et sa communauté », selon le ministre Sidi Touré. Ce projet vient à point nommé selon lui.
De manière spécifique, il s’agira d’abord de la prise en charge, la resocialisation et la réinsertion professionnelle des jeunes et des adolescents les plus vulnérables dans les régions du Nord, de l’Ouest et d’Abidjan. Les jeunes concernés sont ceux en rupture sociale et susceptible de basculer dans la violence,

Ensuite, il sera question du renforcement des capacités, d’encadrement et de suivi du processus d’intégration et de mise en conformité des écoles coraniques, dans le système éducatif ivoirien. L’autre volet concerne la promotion de la culture de la paix, la prévention et la gestion des conflits identitaires.

Deux structures du Ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique interviendront sur ce projet en appui à ses partenaires. Ce sont le Service Civique d’Action pour l’Emploi et le Développement (SCAED) et la Direction de la Protection de la Jeunesse (DPJ).
« Notre département se positionne dans une dynamique d’anticipation et de prévention car, si la Jeunesse est prise en charge, nous ne doutons pas un seul instant que toute forme de violence et de menace contre la paix, ne sera que résiduelle et sans impact sur la vie, dans nos villes et villages », indique le ministre Sidi Touré pour justifier l’implication de son département ministériel dans ce projet

Pour M Jean-François Valette, Ambassadeur de l’Union européenne en Côte d’Ivoire, « ce projet sera source d’inspiration pour d’autres projets, car ces enfants méritent qu’on leur donne des opportunités d’avenir ».
Commentaires


Comment