Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Emploi et Insertion des Jeunes: 480 jeunes en situation d’emploi à l’ESMA
Publié le vendredi 27 octobre 2017  |  Ministères
Visite
© Ministères par DR
Visite du Ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique Sidi Tiémoko Touré Visite du Ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique Sidi Tiémoko Touré,ce mardi 24 octobre 2017
Comment


Ils sont au nombre de 480 jeunes au cabinet de formation continue de l’ESMA (Ecole de Spécialité Multimedia d’Abidjan). 450 bénéficient des formations aux métiers de centre d’appel et 30 en formation en Sécurité Informatique. Ces différentes formations s’inscrivent dans le cadre du programme FCQ (Formations Complémentaires Qualifiantes).
Ce mardi 24 octobre 2017, ils ont reçu la visite du Ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique Sidi Tiémoko Touré. Il s’agissait pour lui de s’assurer de l’effectivité du programme FCQ et du bon fonctionnement de la collaboration entre l’Agence Emploi Jeunes et ledit cabinet.
« 30 des jeunes formés en sécurité informatique ont été placés dans des entreprises. Quant aux autres ils continuent leur formation », a confirmé madame Séa Carine la Chargé de Projets.
L’ESMA fait partie des partenaires, du Ministère de la Jeunesse, qui contribuent au déploiement du programme FCQ. Le partenariat consiste en la reconversion de jeunes diplômés sans emploi aux métiers du MultiMedia en vue de la création de petites unités de production.
Pour le ministre Sidi Touré, plus aucun doute. Le dispositif fonctionne normalement.
« C’est une aubaine afin que vous sortiez définitivement du lot des chômeurs », indique-t-il aux jeunes.
Pour rappel les FCQ sont des formations mises en œuvre pour corriger l’inadéquation des profils des demandeurs d’emploi avec les besoins du marché de l’emploi. Il s’agit de corriger l’écart entre les offres d’emploi et les diplômes, voire les formations reçues par ces jeunes dans les grandes écoles et universités.
Commentaires


Comment