Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Agboville/Après un séjour en Italie Albert N’cho Acho, maire d’Agboville, veut importer le modèle de développement des villes européennes
Publié le mardi 31 octobre 2017  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment


Après un bref séjour en Italie où il dit avoir noué des contacts, colonel Albert N’cho Acho, maire de la commune d’Agboville, caresse l’intention de copier le modèle de développement de Lice, une ville italienne, qu’il a visitée récemment pour sa commune. Il a fait cette annonce le jeudi 26 octobre dernier, à la salle des fêtes de la mairie, lors de la 3ième session ordinaire du conseil municipal. « Je viens d’effectuer un voyage à Lice, en Italie, où j’ai pu être reçu par les autorités municipales de cette ville qui m’ont d’ailleurs accueilli chaleureusement (…) C’est une ville qui est bien développée et qui a pratiquement la même taille que la commune d’Agboville qui compte 66 000 habitants », a rapporté le maire. Qui compte s’inspirer de ce modèle de développement. « Là-bas, dira-t-il, le budget du conseil municipal se chiffre à plus de 10 milliards alors que nous avons sensiblement la même population. Quand je leur ai présenté le budget de la mairie d’Agboville qui s’élève aujourd’hui à plus de 600 millions, ils en riaient même tellement c’est insignifiant ». Il explique cette performance de cette ville italienne par l’adhésion de la population aux paiements des impôts et des autres taxes qui permettent à la municipalité de fonctionner aisément. « Si cette ville italienne et les villes occidentales en général sont à ce niveau de développement, c’est parce que les citoyens payent correctement leurs impôts et taxes. », argumente le directeur des relations extérieures des Douanes ivoiriennes. Qui se réjouit que « même les habitants de cette ville payent pour le recyclage de leurs ordures ménagères ». Avant de faire constater que ce n’est pas le cas, ici [ndlr : Agboville]. « Au contraire chez nous ici, il m’est, plutôt, rapporté que certains collecteurs organisent une tricherie avec des opérateurs économiques sur les taxes à collecter », regrette l’autorité municipale. Avant de se réjouir des retombées de sa visite à Lice où ses pairs italiens lui ont promis un tracteur et une remorque pour accroître sa logistique. Toutefois, il envisage créer un cadre de réflexion pour la réalisation de ce modèle de développement à l’occidentale à moindre coût pour sa commune avec la population et les cadres. Notons que le budget primitif de l’exercice 2018 est estimé à 625 000 000 frs Cfa.
Ahou Moayé

Correspondant à Agboville
Commentaires


Comment