Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Les magistrats de la Cour d’appel de Bouaké invités à redoubler d’efforts
Publié le mardi 31 octobre 2017  |  AIP
Comment


Bouaké - Lors de l’audience solennelle de la rentrée judiciaire de la Cour d’appel qui s’est tenue lundi à Bouaké, les magistrats ont été invités à redoubler d’efforts pour améliorer les résultats

Le premier président de la Cour d’appel de Bouaké, Dembélé Thaïrou, a présenté le bilan de l’année écoulée, félicité ses collaborateurs puis les a exhortés à redoubler d’efforts pour améliorer ces résultats obtenus malgré les conditions de travail souvent difficiles et l’insuffisance du nombre des magistrats.

Au titre des résultats de l’année 2017, il a fait savoir que 560 décisions ont été rendues dont 200 en matière civile, commerciale et sociale, 164 en matière correctionnelle, 116 pour la Chambre d’accusation, 31 par les Cours d’assises de Bouaké et de Korhogo, 47 ordonnances sur requêtes et deux de référé.

L’inspecteur général des services judiciaires et pénitentiaires, Fodjo Kadjo Abo, se dit satisfait de ces résultats parce que toutes les décisions prises ont été rédigées, contrairement à ce qui est souvent reproché aux acteurs de la justice, les audiences ne trainent plus en longueur et les affaires ne subissent plus les renvois intempestifs au niveau de la Cour d’appel.

M. Fodjo dit être porteur d’un message du ministre de tutelle, Sansan Kambilé, qu’il transmettra en privé aux magistrats afin qu’ils traitent avec plus de rigueur les dossiers concernant les cas d’accident de la circulation, de viol, de "coupeurs de route" et d’enfants en conflit avec la loi communément appelés ‘’microbes’’.

L’audience de la rentrée solennelle a été marquée par l’installation de trois magistrats et la prestation de serment de 13 nouveaux magistrats affectés dans le ressort territorial de Cour d’appel de Bouaké notamment à Odienné, Korohogo, Boundiali, M’Bahiakro, Toumodi, Dimbokro, Bouaké et Bongouanou.

nbf/cmas
Commentaires


Comment