Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Région
Article
Région

Le haut conseil du transport routier salue l’annonce du bitumage de l’axe Gagnoa-Gueyo
Publié le jeudi 2 novembre 2017  |  AIP
Bitumage,
© Autre presse par District d`Abidjan
Bitumage, Electrification, eau potable, construction d’écoles et d’hôpitaux : Ces gros œuvres de Mambé qui vont booster le développement des banlieues et villages d’Abidjan
Bitumage, Electrification, eau potable, construction d’écoles et d’hôpitaux Ces gros œuvres de Mambé qui vont booster le développement des banlieues et villages d’Abidjan
Comment


Gagnoa - Quelques jours après l’annonce du bitumage de l’axe Gagnoa-Gueyo, long de 56 km, le délégué du Haut Conseil des entreprises de transport routier de Côte d’Ivoire, section Gagnoa, Coulibaly Tiorna Amara, a salué mercredi cette décision, tout en soutenant que les prix du transport interurbain dans certains cas ne devraient pas forcément connaître de baisse sensible.

« Chapeau au préfet qui vient d’arriver et merci au Président Ouattara », a déclaré Coulibaly Amara, lors d’un entretien avec la presse tenue dans ses locaux, au cours duquel il fait remarquer que le bitumage de cette voie avait été annoncé sans succès depuis plusieurs décennies.

L’étude d’impact environnemental et social pour le projet de bitumage de l’axe Gagnoa-Gueyo avait été expliquée à la chefferie traditionnelle de Gagnoa par une équipe du Bureau national d’étude technique et de développement (BNETD) qui avait annoncé que 37 tronçons à bitumer à travers toute la Côte d’Ivoire ont été identifiés par le gouvernement et l’Agence de gestion des routes (Ageroute).

« Le bitumage de certaines voies n’entraîneront pas toujours de facto, la réduction sensible du coût du transport », a fait savoir M. Coulibaly. Selon lui, les compagnies de transports appliquent déjà, par rapport aux difficultés économiques des populations, des coûts du transport interurbain en-dessous des barèmes officiels des prix fixés par le gouvernement.

« Quelle réduction devons-nous faire encore », s’est interrogé Coulibaly Amara, regrettant plutôt que l’axe Gagnoa-Gueyo soit un calvaire de quatre heures pour parcourir les 56 km. Il a déploré que parfois les passagers eux-mêmes se proposent de payer un peu plus le prix du trajet, pour exhorter les chauffeurs à prendre la route. En d’autres circonstances, ils sont contraints de descendre des véhicules, prêter main forte à l’apprenti-chauffeur, afin de permettre au véhicule de venir à bout des trous béants sur la chaussée.

Il a plaidé pour qu’outre l’axe Gagnoa-Guéyo, l’Etat, à défaut d’engager maintenant des frais de nouveaux revêtements de bitume, fasse boucher les nombreux nids-de-poules qui jonchent les axes Gagnoa-Oumé et Gagnoa-Sinfra pour relier Yamoussoukro, objet des attaques et braquages des coupeurs de route.

Le bitumage complet concerne l’axe Gagnoa-Gueyo-Ledjian (Sassandra) d’une distance totale de 128 km dont 56 km pour le demi-tronçon Gagnoa-Gueyo dans le département de Gagnoa, avec une largeur de chaussée de deux fois trois mètres cinquante et des accotements de deux fois un mètre cinquante.

dd/cmas
Commentaires


Comment