Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Région
Article
Région

Les populations autochtones de la région du gbôklè présentent leur patrimoine culturel
Publié le mardi 7 novembre 2017  |  AIP
Comment


Sassandra - Les deux principales ethnies autochtones, néyo et godié de la région du gboklè ont exposé leur riche patrimoine culturel du vendredi au dimanche, lors de la toute première édition du Gbôkla festival culturel initié par le conseil de région.

Selon le président du conseil régional, Philippe Légré, ce festival a pour objectif d'assurer le développement économique, social et culturel du gbôklè. "Un peuple qui ne fait pas la promotion de sa culture est un peuple oublié. La culture est riche et diversifiée, elle est à la fois akan et krou et des artistes sortis de cette région ont représenté la Côte d’Ivoire à l’étranger", a-t-il souligné.

Ces moments de réjouissances ont été marqués par les danses traditionnelles kolê du groupe Amako du canton Kébé, l'alloukou d'Okromoudou pour arriver aux faits coutumiers du Kébé, du Kotrohou et de Tiazalé, relatant tour à tour la fin du veuvage chez la femme, la force de l'alliance qui impose la paix et l'origine de la jalousie chez la femme, les populations du gbôklè, d'origines diverses.

En plus des danses et faits culturels, le public a aussi savouré la cuisine, la beauté du Gbôklè à travers le concours culinaire et le défilé de la belle dame ou " namawonon" ainsi que la course de pirogue.

Le préfet de la région du gbôklè, Lamine Coulibaly, a encouragé le conseil régional à institutionnaliser Gbôkla festival à l'instar des festivals culturels de Grand-Bassam et de Bonoua.

iv/mck/fmo
Commentaires


Comment