Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ La diaspora de Gagnoa à Londres veut construire une médiathèque à Kakrédou (Gagnoa)
Publié le jeudi 9 novembre 2017  |  AIP
Comment


L’annonce d’un projet de construction d’une médiathèque à Kakrédou (03 km de Gagnoa) a été exposé mercredi à Gagnoa, par la diaspora de cette ville à Londres (Grande-Bretagne) au travers d’un projet de la fondation Mary-Bro, dirigée par le professeur Léandre Sahiri, fils de Gagnoa, et son comité relai que conduit le colonel Kouman Bauguet.

« Rêvons ensemble, nous le réaliserons », a assuré colonel Kouman, lors de la rencontre avec la communauté éducative à la Direction régionale de l’Education nationale et de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle (DRENETFP) du Gôh, à qui la fondation était venue présenter les partenaires experts français, et le projet médiathèque, en vue de la logique de prise en compte de l’intérêt public, de développement local social, à tous les étages du projet.

Le français Laurent Bouyer, directeur du réseau Echobat Développement, basé à Nantes (France), sollicité par la fondation pour les accompagner sur la co-construction du projet, a indiqué que la rencontre avec les responsables des équipes éducatives, a pour objet de lancer le processus de leurs besoins.

Une médiathèque est un lieu qui permet de favoriser l’échange de tous les aspects culturels et éducatifs de Gagnoa.

A la différence d’une bibliothèque qui est plus circonscrite aux livres, la médiathèque utilise tous les supports possibles liés à l’éducation et à la culture, aussi bien, par le chant à travers les concerts, l’utilisation du numérique avec l’internet, la mise en place de conférences, de spectacles en tous genres, pour essayer de toucher un maximum d’acteurs, apprend-on.

La rencontre avec la communauté éducative succède à celles avec les institutionnels, les acteurs économiques locaux pour les impliquer dans la construction du projet, et aussi avec les centres de formations techniques, qui seront « surement associés » à la construction à travers des logiques de chantiers écoles, a annoncé Laurent Bouyer.

Une superficie de quatre hectares a été offerte par un propriétaire terrien de Kakrédou, à la fondation Mary-Bro, à l’effet de la construction de la médiathèque.

dd/fmo
Commentaires


Comment