Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Région
Article
Région

Un atelier de formation sur les techniques d’enquête de conjoncture se tient à Grand-Bassam
Publié le mardi 14 novembre 2017  |  AIP
Comment


Grand-Bassam – Le ministère de l’Economie et des Finances, en partenariat avec le centre régional d’assistance technique du FMI pour l’Afrique de l’Ouest (AFRITAC de l’Ouest), organise un atelier de formation sur les techniques d’enquête de conjoncture à l’attention des cadres de l’économie et des finances et des experts de l’Institut national de la statistique (INS), du 13 au 17 novembre à Grand-Bassam.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de l’amélioration du suivi des activités économiques et financières dévolue à la direction générale de l’Economie (DGE), à travers la direction des Prévisions, des Politiques et Statistiques économiques (DPPSE). Elle vise à former des cadres de l’administration publique dans la conduite des enquêtes de conjoncture.

Pendant cinq jours, de façon spécifique, il s’agira de renforcer les capacités des auditeurs sur toutes les étapes de la réalisation d’une enquête de conjoncture, en allant de l’échantillonnage à l’analyse des données.

Ainsi, au terme de cet atelier de formation, les participants devront savoir déterminer un échantillon, savoir concevoir des questionnaires, maitriser les méthodes d’administration de questionnaires et maitriser le traitement et l’analyse des données d’enquête.

Selon le directeur des Prévisions, des Politiques et des Statistiques économiques, Hien Sansan, "les statistiques fiables sont nécessaires à une bonne gouvernance économique". Il a ajouté que la fiabilité des chiffres repose sur la qualité de la collecte des données et donc des enquêtes de conjoncture auprès de différentes sources d’information.

"Le souci de réaliser des enquêtes légères de conjoncture répond au besoin de consolidation des indicateurs conjoncturels, d’une part, et d’affinage de prévisions de croissance économique à court terme, d’autre part", a ajouté Hien Sansan.

Selon le directeur général de l’Economie, Oguié Sain, représentant le ministre de l’Economie et des Finances, "force est de constater que des données recueillies présentent des insuffisances et ne permettent pas de couvrir tous les pans de l’activité économique nationale".

Pour lui, "il est apparu nécessaire de réaliser des enquêtes légères de conjonctures périodiques afin d’obtenir des informations quantitatives et qualitatives qui permettraient une meilleure appréciation de la situation économique du moment et une meilleure prévision des évolutions à court terme en vue d’anticiper les points de retournement du cycle conjoncturel".

Ko/akn/kp
Commentaires


Comment