Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Séguéla : Coupable de vol dans une maison habitée, il écope de 5 ans de prison
Publié le vendredi 24 novembre 2017  |  AIP
Comment


Binaté Mamadou, 25 ans, commerçant ivoirien vivant à Séguéla (Centre-ouest, région du Worodougou), a écopé mercredi de cinq années d’emprisonnement pour vol perpétré avec effraction extérieure dans une maison habitée et portant sur une motocyclette.

De l’énoncé des faits, il ressort que les scélérats se sont introduits dans la résidence de la victime, en l’occurrence le sergent Allah Gnamien, alors que celui-ci était rentré tardivement de mission et devait repartir tôt le matin. Ils y ont dérobé son engin motorisé acheté il y a à peine 10 mois et une bouteille de gaz.

Sur les conseils de son mécanicien, il laisse les commandes à distance de la moto dans deux différents garages. Chaque fois qu’un engin semblable au sien passe dans la rue, les mécaniciens actionnent la télécommande pour voir si c’est celle de leur client.

Dix jours après, le stratagème est payant. En effet, alors qu’ils ont marqué un arrêt au feu de la ‘’Pharmacie nouvelle’’, l’alarme d’une moto se déclenche.

Interrogé, le conducteur déclare n’être qu’en train de l’essayer après quelques réparations. Il rentre alors en contact avec le client qui lui a déposé l’engin. Ce dernier qui n’est autre que Binaté Mamadou affirme, dans un premier temps, avoir arraché la moto à un débiteur qui ne parvenait pas à payer sa créance de 300 000 francs CFA.

A la gendarmerie où il est conduit, le jeune homme change de version pour cette fois-ci dire qu’il a acheté l’engin avec un certain Bamba à 200 000 francs.

A la barre, celui pour qui presque tout le quartier Binaté a effectué le déplacement au point d’amener les juges à recourir au renfort des gendarmes de la brigade et de l’escadron donne une autre version qui n’est nullement consignée dans le procès-verbal d’audition et dont les personnes auxquelles il se réfère ne sont nullement dans la salle d’audience.

Ce qui fait dire aux juges qu’il est l’auteur du vol. « Ce qui est constant, c’est que le domicile du sergent a été visité, que sa moto a été emportée et que l’objet du vol a été retrouvé avec le prévenu », a soutenu le substitut-résident du procureur de la République qui, se disant suffisamment convaincu, a requis 10 ans de prison à l’encontre du prévenu.

« Je vous demande pardon », a affirmé Binaté Mamadou avant le prononcé du verdict fixé à cinq années de privation de liberté, 300 000 francs d’amende, 10 ans de suspension des droits prévus à l’article 66 du code pénal et trois ans d’interdiction de paraître sur l’ensemble du territoire national, à l’exception de son département de naissance.

(AIP)

kkp/cmas
Commentaires


Comment