Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/La quiétude revenue dans les établissements secondaires de Zuénoula
Publié le dimanche 26 novembre 2017  |  AIP
Comment


Zuénoula - La quiétude est revenue au sein des établissements secondaires de la ville de Zuénoula à l’issue de la rencontre, mardi, du préfet du département de Zuénoula, Amani Tiémoko, avec les responsables d système éducatif et les autorités des forces de sécurité locales.

Cette réunion qui fait suite aux dernières perturbations des cours par des éléments se réclamant de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) qui ont officiellement six blessés.

Le préfet Amani Tiémoko, après avoir été largement informé sur les raisons des perturbations (signature d'un mandat pour légitimer les activités de la Fesci et la levée d'une taxe de 200 F par vendeuse sur le marché des écoles) par le proviseur du lycée Apollinaire Brissy, a dit ne pas comprendre "les agissements d'une association qui n'est pas dans le fonctionnement des écoles".

A l'issue d'un entretien téléphonique avec les autorités du ministère de l'Education nationale, le préfet a fait part au proviseur et aux fondateurs d'établissements privés son intention de "traquer tous les meneurs" et de les extirper de tous les établissements de Zuénoula.

Ceux- ci sont chargés de dresser la liste des fauteurs de troubles dans un bref délai. Tout en instruisant la police à assurer la sécurité du lycée moderne pour permettre le déroulement des cours dans la sérénité et de rechercher les meneurs du mouvement de perturbation.

(AIP)

Akr/kp
Commentaires


Comment