Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Les chauffeurs professionnels formés à la culture de la paix pour garantir la sécurité routière
Publié le jeudi 30 novembre 2017  |  AIP
Comment


Yamoussoukro-Un séminaire de formation organisé par la fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix de Yamoussoukro, a ouvert mercredi, ses travaux à l’intention des chauffeurs professionnels pour promouvoir le comportement citoyen et de doter les transporteurs d’outils susceptibles de modifier leur comportement en vue de l’émergence d’une culture de paix dans le milieu du transport

Initié en collaboration avec le Réseau national pour le bien-être des chauffeurs (RENABEC), l’atelier va regrouper deux jours à la fondation FHB, les conducteurs de transport en commun de voyageurs, de véhicules poids lourds, de chauffeurs de taxi, les conducteurs ayant une mission principale à savoir les commerciaux, délégués médicaux, et les ambulanciers.

Il a pour thème " l’engagement des chauffeurs professionnels pour la promotion de la citoyenneté active, de la culture de la paix et pour la lutte contre l’insécurité routière en Côte d’Ivoire ".

« A travers le choix de cette thématique, la fondation FHB entend renforcer le rôle des chauffeurs professionnels dans la diffusion des valeurs de la culture de la paix, et dans le développement socio-économique du pays tout en prenant en compte les particularités de leur profession », a précisé la directrice du département de la recherche de la paix à la fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, Dr Diénéba Doumbia.

Elle a indiqué que l’Institution de paix se voit interpeller par de nombreux problèmes qui secouent le monde du transport au point de susciter des conflits entre clients, transporteurs, syndicats et autres acteurs dont dépend l’efficacité du système de transport ivoirien. Mais également du fait que le chauffeur professionnel est un métier avec une forte demande psychologique et des contraintes telles que le respect des horaires, l’écoute des clients, la courtoisie, en plus des risques de stress et de violence ou d’agression.

La directrice du département de la recherche de la paix à la fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix a souligné qu’éduquer à la paix, cette corporation, c’est prévenir la violence, d’où qu’elle vienne, extirper les causes des violences et travailler à maîtriser les facteurs perturbateurs dans le milieu du transport.

« Pour opérer une transition de la culture de la violence, à la culture de la paix, la Fondation FHB pour la recherche de la a décidé de s’engager résolument dans toutes les actions de sensibilisation et de formation, d’étendre les perspectives de développement et de paix, dans le monde du transport pour permettre aux chauffeurs professionnels de renforcer des stratégies d’intervention en vue d’une plus grande efficacité dans le transport routier », a promis Dr Doumbia.

Le séminaire de formation des chauffeurs professionnels prend fin jeudi. Il a enregistré, à l’ouverture des travaux, le président du RENABEC, Adoumani Kouadio, du directeur de la formation de l’Office de sécurité routière (OSER), Ta Bi Tra, et du sous-préfet de Yamoussoukro, Benjamin Kessa Dodo, représentant le préfet de Yamoussoukro Brou Kouamé.

nam/fmo
Commentaires


Comment