Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

L’engagement des hommes sollicité dans la lutte contre les VBG
Publié le vendredi 8 decembre 2017  |  AIP
Comment


Daloa – La présidente de l’Association des femmes juristes de Côte d’Ivoire, Aimée Zébéyoux, a sollicité l’engagement des hommes dans la lutte contre les violences faites aux femmes, lors de la célébration de la journée de sensibilisation et de mobilisation contre les violences basées sur le genre (VBG) jeudi à Daloa.

"Aujourd’hui, on veut un engagement surtout des hommes et c’est cela qu’il faut noter … le président de la République, le 27 novembre, a donné son engagement officiellement et activement pour de la défense des droits des femmes et de l’égalité des sexes, et c’est cela qui est important", a déclaré Mme Zébéyoux

Elle a également exhorté les chefs religieux et traditionnels à comprendre que cette pratique est néfaste pour la santé de la femme et agit sur son autonomisation, les invitant à faire en sorte que l’éducation de base de la jeune fille et du jeune garçon se déroule dans les mêmes circonstances.

Le représentant de l’Union européenne, partenaire technique et financier de l’activité, Charles Raudot de Chatenay, s’est réjoui de la mobilisation des femmes et des hommes à cette cérémonie.

Il a souligné que cette sensibilisation doit être l’affaire particulièrement des hommes afin que ceux–ci se rendent compte de l’importance du vivre en paix dans un environnement juste et respectueux des femmes et des filles.

"Ce qui compte, c’est l’éducation et la sensibilisation de chacun de nous, en particulier des jeunes garçons, afin qu’ils portent sur la jeune fille un regard respectueux et d’amour", a-t-il conclu.

La cérémonie présidée par le préfet de la région du Haut-Sassandra, Bako Anatole Privat Digbé, a été l’occasion de donner des témoignages de mariages précoces dans certaines familles.

Des thèmes sur les différentes catégories de VBG, la répression des violences et les voies de recours ouvertes aux survivantes ont été présentés.

Apk/kp
Commentaires


Comment