Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Art et Culture

Les alliances interethniques et la cohésion sociale au cœur du festival Nihidaley
Publié le dimanche 10 decembre 2017  |  AIP
Cérémonie
© Autre presse par DR
Cérémonie d’ouverture du nihidayikpi à Man
Samedi 9 décembre 2017. Ouverture officielle de la première édition du Festival des arts et de la culture Dan dénommé « Tonkpi Nihidaley » qui se tient du 7 au 12 décembre
Comment


Man - Le commissariat général du festival des arts et de la culture Dan dénommé Tonkpi Nihidaley de Man accorde une place de choix aux alliances interethniques et à la cohésion sociale, en y invitant les peuples alliés aux autochtones de Man ainsi que les Atchans du Sud ivoirien.

«Nous sommes heureux de recevoir sur nos terres les Gouros, les Sénoufos, les Gagous et les Peulhs. Cela montre l’unité de tous les peuples de Côte d’Ivoire mais aussi des populations ivoiriennes avec celles de la CEDEAO», se rejouit le commissaire général du festival, le professeur Lou Mathieu Bamba.

Selon un notable Dan, Gbè Alphonse, la contribution des danses des peuples alliés telle que la danse Zaouli des Gouros apporte un cachet spécial à la fête et démontre combien le lien est indéfectible entre ces peuples et ceux de l’Ouest montagneux.

C’est cette entente mutuelle que le festival a voulu étendre à toute la Côte d’Ivoire en ayant pour invité spécial, les Atchans encore appelés Ebriés, originaires d’Abidjan. Le festival enregistre également la participation des Wê des régions du Guemon et du Cavally, et des Niambouas de Zoukougbeu avec leur mystique « danse de panthère ».

Le festival Tonkpi Nihidaley, débuté jeudi, consacrera ce dimanche à une rencontre d’échanges entre les Dans et leurs alliés.

jn/cmas
Commentaires


Comment