Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Région
Article
Région

Les cours perturbés à Dimbokro
Publié le lundi 11 decembre 2017  |  AIP
Comment


Dimbokro - A plus d'une dizaine de jours de la date officielle des vacances scolaires de Noël prévues pour le 22 décembre par le ministère de l'Education nationale, de l'enseignement technique et de la Formation professionnelle, les élèves des différents établissements scolaires de Dimbokro ont perturbé les cours ce lundi, en vue d'obliger les autorités éducatives locales à les libérer par anticipation pour ces congé de nouvel an, a constaté l'AIP.

Dès les premières heures de la matinée, envahissant les rues et ruelles de la ville, ils se sont exprimés de manière violente et bruyante. Usant de jets de pierres et de coups de sifflet et scandant " Au retour! Au retour! On veut congé", ils ont délogé leurs camarades de tous les établissements aussi bien publics que privés de la ville notamment du lycée moderne et du Collège moderne et des collèges privés Challenge et Christ Roi.

Selon les indiscrétions, dimanche, lors d'une rencontre tenue au stade Koné Samba Ambroise, les élèves ont peaufiné leur stratégie de combat. "Nous avons fait une réunion dimanche. On a formé des groupes qui savent chacun dans quel établissement il doit aller ce matin pour déloger les camarades", a expliqué un jeune homme encagoulé, sifflet à la main, transpirant à grosses gouttes malgré la fraîcheur matinale de ce début d'harmattan qui s'annonce dans la capitale du N'zi.

Pour le premier responsables de la Direction régionale de l'Education nationale, Konaté Alassane, les cours doivent continuer jusqu'à la date prévue. "Nous avons commencé les cours à Dimbokro avec trois semaines de retard. Il faut que les enfants comprennent qu'il y va de leur avenir. Nous avons lancé des messages dans les lieux de cultes pour que les parents parlent à leurs enfants afin que les cours continuent. Nous dialoguons avec des meneurs identifiés pour la reprise demain", a dit le DREN au sortir dune rencontre avec le préfet de région.

En 2016-2017, usant du même stratagème, les élèves de Dimbokro ont bénéficié de près de deux mois de congé forcé.

ik/fmo
Commentaires


Comment