Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Côte d’Ivoire/ Des producteurs relais formés à la riziculture
Publié le vendredi 15 decembre 2017  |  AIP
Agriculture:
© Ministères par FN
Agriculture: le PPAAO/WAAPP relance la riziculture et culture de la banane plantain
Septembre 2013. Yamoussoukro. La presse nationale découvre ce que fait le PPAAO/WAAPP pour la relance la riziculture et culture de la banane plantain
Comment


Soubré - Des producteurs de riz local ont été formés par le centre international de développement humain (cabinet CIDH) dans le cadre du projet de renforcement de capacités des producteurs-relais de riz de bas-fond dans le sud-ouest de la Côte d’Ivoire.

Initié dans le cadre d’un partenariat entre la coopération allemande (GIZ) et la société Gan Logis, le projet a pour objectif de permettre aux exploitants de riz de bas-fonds et de riz pluvial d’améliorer leur productivité, et d’augmenter leurs revenus tout en fournissant un riz local compétitif contribuant ainsi à la sécurité alimentaire par l’autosuffisance en riz sur toute l’entendu du territoire national.

« Il s’agit de former 22 producteurs relais aux techniques culturales durables de la production du riz de bas-fonds, à la dynamisation de la vie associative, et à la comptabilité simplifiée-recherche de marché », a expliqué N’Do Kouakou de la GIZ, jeudi, lors de la cérémonie de remise de leurs certificats de fin de formation.

Les 22 producteurs outillés formeront à leur tour les producteurs villageois de riz de leurs localités en vue de leur permettre de produire du riz de bond-fond de qualité, du riz marchant. Le projet cible 1200 producteurs de riz sur la période 2016-12019 et 800 au moins sur les 1200 devront à l’issue du projet augmenter leur revenu de 20% dans la 3ème année par rapport à la situation de départ. Le projet aboutira également sur l’implantation d’une usine d’exploitation de riz de bas-fond avec toutes les normes de qualité requise à Soubré.

S’adressant aux producteurs relais formés, le directeur du cabinet CIDH, Sahouré Martin a expliqué qu’il s’agit d’une occasion ultime pour les producteurs de riz de devenir autonomes par la diversification des cultures et de contribuer à l’atteinte de l’objectif de l’état de Côte d’Ivoire, celui de l’autosuffisance en riz.

« Votre profilage nous montre que vous êtes essentiellement des fils de planteurs de cacao et de café qui travaillent la terre depuis des décennies et jusque-là sans grands revenus. Aujourd’hui, avec le présent projet, et surtout la formation aux techniques culturales du riz de bas-fond, vous venez d’avoir les rudiments nécessaires pour devenir de véritables opérateurs économiques de la région », a-t-il dit.

Dans la région de la Nawa, le projet se déroule dans les localités de Soubré, Grand Zattry, Buyo (Plateau, Cité, Gbily), et Méagui (Camp éléphant, Djekouassikro, Personnelkro, Adamankro, Gnipi 2, Pokouagui).

(AIP)

km/kkf/fmo
Commentaires


Comment