Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ Psychose au sein des population de Bangolo due aux bruits de pétards dans la ville
Publié le dimanche 17 decembre 2017  |  AIP
Comment


Bangolo – A l’orée des fêtes de fin d’année, la ville de Bangolo est depuis plus de deux semaines envahie de bruits de pétards, un dispositif explosif dont l’usage trouble la quiétude des populations., a constaté l’AIP.

« Ces grands bruits qui ressemblent aux coups de feu qu’on entendait en période de guerre terrorisent mes enfants. Et depuis que ces bruits sont dans la ville, ils ont peur d’aller à l’école et de dormir dans leur chambre (…) Ce n’est pas bon de nous faire revivre ces durs moments qu’a connus le pays », déplore un habitant du quartier Sogefiha, Goué Privat.

Ces objets bruyants ont été utilisés par certains élèves mardi et mercredi pour effrayer leurs condisciples et les enseignants, en vue d’arrêter les cours dans les établissements scolaires de la ville et réclamer des congés de noël anticipés.

Outre la journée où ces déflagrations se font entendre dans tous les quartiers de la ville, ‘’une pétard-partie’’ est organisée chaque soir à la place publique de Bangolo où des jeunes viennent faire exploser leurs objets de divers calibres, créant des bruits, des moins assourdissants à ceux qui ressemblent à des détonations d’armes lourdes de guerre.

Selon un enseignant, Kouassi Ange, l’assemblée nationale, tenant compte des années de guerre et de la psychose créée au sein de la population ivoirienne par les bruits d’armes, devrait prendre une loi qui interdirait définitivement l’usage des pétards, comme l’a fait le gouvernement il y a quelques années.

En novembre 2015, un arrêté du ministère de l’Intérieur et de la sécurité avait interdit l’usage de pétards et autres objets explosifs du 1er décembre 2015 au 31 janvier 2016, rappelle-t-on.

(AIP)

Jn/fmo
Commentaires


Comment