Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Le Cojep du Gôh salue le travail accompli par le Conseil régional
Publié le lundi 18 decembre 2017  |  AIP
Comment


Gagnoa - Les femmes militantes du Congrès Panafricain pour la Justice et l’Egalité des Peuples (COJEP-opposition) de la région du Gôh, ont exprimé dimanche, leur satisfaction pour le travail de développement et de cohésion sociale, accompli par l’équipe du Conseil régional, dirigé par le président Joachim Djédjé Bagnon du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP-mouvance présidentielle), au profit des populations.

« Merci pour tout ce que vous faites pour la région », a déclaré leur présidente Dja Blanche Nathalie, lors d’une cérémonie de reconnaissance des femmes de la commune de Gagnoa, pour l’ensemble des réalisations faites par le conseil régional, au nouveau siège de ladite institution, quartier Libreville.

Elle a exprimé, au nom des filles et fils de Gagnoa, qui ont fait le choix de se reconnaitre en l’ex-président Laurent Gbagbo, la fierté pour le travail accompli par le président Bagnon, au profit de l’ensemble de la population, toutes tendances politiques et ethniques confondues, et cela bien que « nous ne soyons pas de la même orientation politique ».

"Félicitation papa", a poursuivi Dja Nathalie, joignant sa parole à plus de 300 femmes, représentants une quinzaine d’associations féminines de la commune. Toutes ont pris part à cette rencontre, qui a vu l’intervention de dame Soro Tiékouna, présidente des femmes Sénoufo de Gagnoa, ainsi que celles de ses collègues des communautés Dan, Baoulé, Malinké et Gban.

Les femmes ont unanimement émis le vœu de voir l’actuel président Djédjé Bagnon, rempiler pour un second mandat à la tête du Conseil régional. « Nous avons commencé un travail et quelque soit notre âge, nous allons le poursuivre pour l’achever », a réagi le doyen des cadres de Gagnoa.

Le COJEP, anciennement mouvement de pression politique, fondé par l’ex-leader des Jeunes Patriotes, Charles Blé Goudé, aujourd’hui détenu à La Haye, est officiellement depuis août 2015, un parti politique, membre de l’opposition Ivoirienne.

dd/fmo
Commentaires


Comment