Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire / Un député estime que les parents d’élèves ont démissionné de l’éducation de leurs enfants
Publié le lundi 25 decembre 2017  |  AIP
Comment


San Pedro – Face aux différents mouvements d’élèves ces derniers temps dans les lycées et collèges du pays, le député de San Pedro commune, Félix Anoblé, a estimé que les parents d’élèves restés, selon lui, souvent passifs, ont démissionné.

« Parents, nous sommes les premiers responsables de l’éducation de nos enfants, mais nous avons tous démissionné», a déclaré samedi le député Anoblé, à l’occasion d’une cérémonie de célébration de l’excellence, soulignant que les parents ont abandonné l’éducation de leurs enfants, à la maison aux servantes, et à l’école aux enseignants.

« Si nos enfants se comportent mal dehors, c’est parce que dedans nous n’avons pas été strict (…) et le résultat est grave en Côte d’Ivoire et plus grave à San Pedro, où les élèves sont devenus des spécialistes de déclenchement de grèves scolaires », a déploré l’Honorable. Pour lui, « les revendications des élèves ces derniers temps sont des revendications de paresseux », parce que les élèves demandent à avoir des congés scolaires plus longs, « même des congés de St Valentin », non prévus dans le calendrier scolaire.

Le député a révélé avoir échangé avec les représentants des élèves des lycées et collèges, notamment les présidents des conseils scolaires, avec qui il a convenu de faire en sorte que leurs cadres et conditions de travail s’améliorent, et qu’en retour tout soit mis en œuvre pour sensibiliser leurs camarades pour que « nous allions tous vers l’excellence, et faire de San Pedro une ville-études ».

Demandant aux parents d’assumer leur part de responsabilité dans l’éducation des enfants, le député a pris l’engagement d’achever la clôture du lycée Inagohi et de réhabiliter le foyer de ce plus grand lycée public de San Pedro. Les travaux du foyer devraient démarrer bientôt, a rassuré le député, indiquant que l’entrepreneur a estimé le coût à 10 millions de francs CFA.

Anoblé Félix s’est également engagé à solliciter le concours d’un certain nombre de personnes ressources et institutions pour, ensemble avec lui, réaliser les clôtures de la plupart des grands lycées publics de la ville, par où des intrus passent souvent pour semer le désordre dans ces écoles, selon les présidents des conseils scolaires. Ces actions contribueront, selon le député, à « mettre fin aux grèves intempestives ».

(AIP)

jmk/kam
Commentaires


Comment