Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

A Boundiali, les prix des lots des terrains désormais fixés au mètre carré et par zone (Communiqué)
Publié le jeudi 28 decembre 2017  |  AIP
Comment


Abidjan- Les prix des lots des terrains sur le périmètre communal de Boundiali (Nord, région de la Bagoué) sont désormais fixés au mètre carré et par zone, annonce un communiqué de la mairie de la ville, dont copie a été transmise mercredi à l’AIP.

Selon ce communiqué, cette mesure prise lors du dernier Conseil municipal, samedi, vise à mettre fin à « l’anarchie et les spéculations subséquentes autour de la vente des lots sur le périmètre communal de Boundiali, au détriment de la mairie ».

« Au début, il y avait beaucoup de spéculations sur le dos de la mairie. Nous ne pouvons pas rentrer dans ce jeu. Sinon, les prix des lots seront hors de portée de nos populations », a justifié le maire de Boundiali, Lassina Konaté.

De manière pratique, dans les villages rattachés à la commune, les prix des lots restent à 50.000 FCFA, tandis que dans les quartiers dits résidentiels, le prix qui passe du coût forfaiture à celui du mètre carré, est fixé à 1500 FCFA le mètre carré, révèle le communiqué.

Mais en zone industrielle, deux options s’offrent aux acquéreurs, à savoir la location du lot ou l’achat du prix au mètre carré à 50.000 FCFA ou 1500 FCFA selon la zone. « Sur ce point, l’équipe municipale priorise la formule de la location du lot, afin qu’au terme de l’activité industrielle, le terrain revienne à la collectivité », signale le document.

« On veut attirer les investisseurs. On sait que l’une des garanties de la banque pour accompagner le secteur privé, c’est le domaine foncier. Nous n’allons donc pas faire des blocages», a étayé le maire de Boundiali.

Par ailleurs, les taxes relatives à la location du centre culturel et de la salle de mariages de la mairie connaissent également des changements. Concernant la salle du Centre culturel, il faut désormais s’acquitter du paiement de la taxe de 50.000 FCFA pour y tenir une activité à but lucrative et 25.000 FCFA pour toute activité à caractère social.

Quant à la salle de mariages, la taxe de location passe à 12.000 FCFA pour toute activité lucrative et 6.000 FCFA pour toute cérémonie à vocation sociale.

tm
Commentaires


Comment