Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
International

Côte d’Ivoire-Inter / Les attaques contre les enfants prennent des proportions alarmantes dans les conflits, selon l’Unicef (communiqué)
Publié le jeudi 28 decembre 2017  |  AIP
Comment


Abidjan – Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), a averti jeudi ,dans un communiqué, que dans les zones de conflit du monde entier, les attaques contre les enfants ont pris des proportions alarmantes tout au long de l'année, précisant que les parties aux conflits bafouent de façon flagrante les dispositions du droit international visant à protéger les plus vulnérables.

« Les enfants sont pris pour cible et exposés à des attaques et des actes de violence chez eux, à l'école et sur leurs terrains de jeu », dénonce le Directeur des programmes d'urgence de l'UNICEF, Manuel Fontaine, dans le document. «À mesure que ces attaques se poursuivent, année après année, nous ne devons pas céder à l'indifférence. Il ne faut pas que cette violence devienne la norme », souligne-t-il.

Dans des conflits partout dans le monde, les enfants ont été directement pris pour cible, utilisés comme boucliers humains, tués, mutilés et recrutés pour combattre. Les viols, les mariages forcés, les enlèvements et l'esclavage sont devenus des tactiques courantes dans les conflits en Iraq, en Syrie et au Yémen aussi bien qu'au Nigéria, au Soudan du Sud et au Myanmar.

Dans certains cas, les enfants enlevés par des groupes extrémistes subissent des sévices supplémentaires à leur libération lorsqu'ils sont détenus par des forces de sécurité. Des millions d'autres pâtissent indirectement de ces conflits, en étant victimes de malnutrition, de maladies et de traumatismes alors qu'ils sont privés de services de base – y compris l'accès à l'alimentation, à l'eau, aux installations sanitaires et aux soins de santé – ou que l'infrastructure correspondante est endommagée ou détruite dans les combats.

S’appuyant sur des faits entre autres en RD Congo, en Centrafrique, au Yémen, en Irak, en Syrie, l'UNICEF appelle « toutes les parties aux conflits à respecter les obligations que leur impose le droit international et à mettre immédiatement fin aux violations commises contre les enfants et à la prise pour cible de l'infrastructure civile, notamment des écoles et des hôpitaux ». L'agence onusienne appelle également les États ayant une influence sur les parties aux conflits à en user pour protéger les enfants.

(AIP)

akn/kam
Commentaires


Comment