Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire : Trois localités de Soubré connectées au réseau électrique
Publié le samedi 30 decembre 2017  |  AIP
Comment


Soubré - Une délégation de CI-Energies, conduite par M. Maxime Balet, a procédé, vendredi, à la mise en service du réseau électrique de deux localités, Petit Mayo et Petit Guéyo, et à l’extension d’une autre, Kpéhiri, toutes situées dans la sous-préfecture de Soubré.

Cette connexion au réseau électrique s’inscrit dans le cadre des actions prévues par CI-Energies et le gouvernement ivoirien en faveur des populations de 13 localités impactées par la réalisation du barrage hydroélectrique de Soubré, a expliqué M. Balet, soulignant qu’il s’agit d’améliorer les conditions de vie des populations bénéficiaires.

Ces populations ont consenti à céder leurs terres pour la réalisation de ce barrage, d’où « cette cérémonie de mise en service du réseau électrique est l’expression du respect des engagements pris, la matérialisation des promesses du chef de l’Etat », a-t-il précisé.

Pour le préfet de région, Alialli Kouadio, cette cérémonie est d’autant plus importante qu’elle ouvre de nombreuses perspectives aux populations rurales, « car l’électricité, c’est l’entrée dans le modernisme ».

Les porte-paroles des populations bénéficiaires ont salué cette action du gouvernement de les sortir de l’obscurité. « Merci beaucoup au chef de l’Etat pour la promesse tenue. Nous sommes heureux de ce grand ouvrage qui fait la fierté de tout le pays. Nous n’avons aucun regret », ont-ils traduit.

Le président Alassane Ouattara a inauguré, le 2 novembre, le barrage hydroélectrique de Soubré, dans le sud-ouest de la Côte d’Ivoire. Ce barrage de quatre km de long doit produire 275 mégawatts d‘électricité par an avec ses quatre turbines, qui s’ajouteront au réseau actuel de 2.000 MW, selon Amidou Traoré, directeur général de la société des Energies de Côte d’Ivoire (CI-Energies).

D’un coût de 331 milliards de francs CFA (500 millions d’euros), sa construction, démarrée en 2013, a été financée par la Chine à hauteur de 85%, rappelle-t-on.

(AIP)

km/ask
Commentaires


Comment