Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Région
Article
Région

Plus de 93% des réfugiés de la crise post-électorale ont regagné la Côte d’Ivoire à ce jour (ministre)
Publié le mardi 2 janvier 2018  |  AIP
Perturbations
© Ministères par DR
Perturbations des cours: Madame la Ministre Mariatou KONE rencontre les familles, les parents d’élèves et les acteurs du système éducatif
Comment


Bingerville - Plus de 93% des 45 000 réfugiés de la crise post-électorale ivoirienne ont regagné la Côte d’Ivoire à ce jour et des actions sont en cours pour le retour du lot restant, a affirmé, la ministre de la Femme, de la Protection de l’enfant et de la Solidarité, Mariatou Koné.

«Plus de 93% des réfugiés de la crise post-électorale ont regagné la Côte d’Ivoire à ce jour. Et nous continuons de multiplier les actions pour le retour de nos frères et sœurs qui sont encore en exile. Car conformément à l’article 22 de notre Constitution, aucun ivoirien ne peut être contraint à rester en exile», a déclaré Mariatou Koné qui recevait un prix pour ses actions en faveur de la réconciliation, de la cohésion, de la protection de la femme et des enfants.

La ministre a expliqué que ce comeback de ces exilés a été possible grâce à l’engagement du Président Alassane Ouattara, qui a fait de la question de la paix, l’une des priorités et l’un des piliers de son programme de gouvernement.

Pour Madame Mariatou Koné, tout ivoirien, quel que soit son appartenance géographique, ethnique, politique ou religieuse, a le devoir d’œuvrer à la consolidation de la paix et de la cohésion sociale dans le pays.

«La Côte d’Ivoire est notre bien commun. Nous avons le devoir de la préserver de la violence, de l’extrémisme religieux et politique, de la guerre, de l’injustice et de l’intolérance. Ensemble, nous devons cultiver des valeurs, de paix et de fraternité afin que les moments d’élections ne soient pas des moments de guerre, des moments de départ en exile parce qu’un camp aura perdu. Nous sommes tous des ivoiriens, des frères et sœurs. Œuvrons à vivre dans la tolérance», a-t-elle ajouté, tout en remerciant toutes les personnes qui sont revenues au bercail en acceptant la main-tendue du président de la République.

Le «prix spécial panafricain ICS 2017», reçu, samedi, par la ministre a été décerné par l’Interafricaine de communication et de sondage (ICS).

sn/fmo
Commentaires


Comment