Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Les attentes des populations de la cite n’zassa pour l’année 2018
Publié le mercredi 3 janvier 2018  |  Treichville Notre Cité
Comment


Dare Florence (Commerciale, avenue14 rue 38) :
« L’embellissement doit perdurer en 2018 »

Pour l’année 2018, je souhaiterais que le Maire François A. Amichia et le Conseil Municipal se penchent considérablement sur la situation d’emploi de la jeunesse. La municipalité a énormément fait en 2017 pour embellir la Commune, et cela doit perdurer en 2018.
Sawadogo Moussa (Blanchisseur, avenue 14 rue 39 barrée) :
« En 2018, la mairie doit se pencher sur les problèmes d’évacuation d’eau »
Il n’y a rien à reprocher à la Mairie qui a fait un travail colossal en 2017. Pour 2018, j’aimerais que nos autorités municipales songent à nettoyer et à construire des caniveaux lors du pavage des rues. Il y a des problèmes d’évacuation d’eau surtout en saison pluvieuse et cela est déplorable.

N’guessan K. Cynthia Josline (Nanan Yamousso, commerçante) :
« Que les dos d’ânes soient mis sur nos rues »
Les travaux réalisés par la Mairie, en 2017, en vue d’améliorer le cadre de vie de la population et d’embellir la cité N’zassa, lui ont valu le prix de la Commune la plus propre au plan national. Pour 2018, que le projet de ravalement des façades des quartiers se poursuive.Que la Mairie continue à venir en aide aux femmes.Surtout que des dos d’ânes soient mis sur nos rues pour réduire la vitesse des gbakas qui mettent la vie de nos enfants en danger.

Boni Noëlle (Nanan Yamousso, commerçante) :
«Merci au Maire François A. Amichia »
J’aimerais dire merci au Maire François A. Amichia pour le pavage de l’avenue 14 et pour tout ce qu’il fait pour sa population. Je souhaiterais qu’en 2018 l’accent soit mis sur le curage des caniveaux. En effet, lorsqu’il pleut, la rue 38 est inondée et les avenues, comme l’av. 14, sont complètement inondées.

Niamkey Boua Pascaline (Commerciale, avenue 14 rue 38) :
« Que tout se déroule comme dans le passé »
Pour 2018, j’aimerais que tout se déroule comme dans le passé.Que les grandes artères de la Commune soient balayées et nos ordures débarrassées régulièrement. Cela évitera le dépôt d’ordures à nos carrefours et dans nos caniveaux. C’est une chose qui ne valorise pas l’image de la Commune la plus propre dont nous sommes si fiers.

Walogo Salam (Couturier, avenue 14 rue 39) :
« Le problème de canalisation perdure »
Le Maire fait déjà beaucoup pour la Commune et la population. Nous sommes confrontés à un problème de canalisation. Dans le passé, ce genre de problème était géré par la SODECI. Mais aujourd’hui on ne comprend plus rien.Le problème perdure et nous sommes abandonnés à notre propre sort. Nous ne pouvons que nous en remettre à notre Maire que nous tenons, d’ailleurs, à féliciter.

Abdoulaye Sogoba (Agent de la protection civile, Nanan Yamousso) :
« La Commune est en chantier »
Comme vous le constatez, les travaux d’embellissement de la Commune avancent.La Commune est en chantier. Malheureusement nous déplorons le problème de canalisation. Lorsqu’il pleut, c’est compliqué de mettre le nez dehors du fait des inondations. Mon souhait est que la Mairie table davantage sur ce problème en 2018.

N’Doua Yves (Professeur, Yopougon) :
« Treichville est un modèle à suivre »
Avec un Maire efficace, la Commune de Treichville est un modèle à suivre. Tout ce que je souhaite à la Commune pour 2018 se résume en deux mots à savoir plus de PROPRETE et de SECURITE.

Gnahoua Blé Carlos (Technicien en hydraulique, avenue 20 rue 16 barrée) :
« Les élus ne s’occupent que de leurs proches »
Pour 2018, je souhaite que la Mairie s’occupe plus de sa jeunesse. On constate que les élus ne s’occupent que de leurs proches et pas de ceux qui abattent le véritable travail. Hormis cela, je souhaite que le Maire continue le travail formidable qu’il a débuté à savoir la réhabilitation de nos voies.

Kouamé Koffi Valentin (Technicien, Marcory) :
« Les jeunes ont besoin d’aide financière »
Ne dit-on pas que la jeunesse est l’avenir de toute nation ? Ceci étant, pour 2018, j’aimerais que le Maire François A. Amichia mette le devenir de la jeunesse en premier plan. Bien vrai qu’il fait déjà beaucoup pour la Commune et sa population, il est important de rappeler que les jeunes ont besoin d’aide financière pour entreprendre et ainsi subvenir à leurs besoins.

Traoré Rokiatou (Commerçante, Marcory) :
« Que DIEU bénisse Treichville »
Lorsqu’on parcourt les artères de la Commune, on s’aperçoit que les autorités municipales s’activent pour rendre Treichville agréable. Franchement, cela est à féliciter. Même si je n’habite pas la Commune, je soutiens toujours le Maire François A. Amichia car je suis née à Treichville précisément à l’avenue 17. Que DIEU bénisse Treichville.

Doumbia Salimata (Esthéticienne, avenue 19 rue 44) :
« Il faut trouver une solution aux inondations»
Je remercie le Maire François A. Amichia pour tous les travaux réalisés dans la Commune en faveur des populations. Ce que je déplore, c’est la situation que nous vivons en saison pluvieuse. Nous sommes inondés par les eaux de pluie et cela crée d’énormes dégâts matériels. Je souhaite pour 2018 que des solutions soient trouvées pour pallier ces inondations.

Traoré Mohamed(Imam) :
«Nos autorités municipales tiennent leurs promesses »
Aujourd’hui, nous sommes satisfaits de notre commune car elle est en chantier. Cela démontre que nos autorités municipales tiennent leurs promesses. Nous leur en sommes reconnaissants. Mais il faudrait que la situation des jeunes de la Commune soit en tête de liste des projets du Conseil Municipal en 2018. Il faut qu’un changement radical se fasse au sein de la jeunesse communale.

Kapé Laetitia (Stagiaire, avenue 20 rue 44) :
« Eviter à la population de payer quotidiennement les ramasseurs ambulants»
Pour 2018, mes attentes concernant la Commune de Treichville sont les suivantes : débarrasser les caniveaux des ordures qu’ils contiennent afin de faciliter l’évacuation des eaux de ruissellement. J’aimerais également que les véhicules de ramassage d’ordures sillonnent les quartiers, afin d’éviter à la population de payer quotidiennement les collecteurs ambulants d’ordures.

Oumou Seck (Commerçante, avenue 20 rue 44) :
« Grand merci à ce Monsieur au grand cœur »
Depuis 2003 je cherchais à rencontrer le Maire François A. Amichia pour le remercier pour tout ce qu’il a fait pour moi et plusieurs femmes, mais en vain.Il m’avait offert un chèque d’un million (1.000.000 frs) pour ma césarienne. Je profite donc de votre micro trottoir pour dire grand merci à ce Monsieur au grand cœur. Que DIEU le bénisse infiniment. Il fait déjà beaucoup pour la Commune.Je souhaite simplement qu’il continue à parfaire tout cela pour le bien-être de tous.

SOW (Cinéma entente, Commerçant) :
« J’encourage nos autorités municipales »
La Mairie fait beaucoup pour sa population et cela sur tous les plans.J’encourage juste nos autorités municipales à faire du bien-être de la population, leur priorité. Ensuite qu’elles s’attellent à rendre la Commune belle et agréable.

Sylla Ali (A son propre compte, avenue 23 rue 44) :
« J’apprécie et encourage tous les projets »
J’apprécie et encourage tous les projets de la Commune qui ont été réalisés en 2017. Je souhaiterais pour 2018 qu’un accent particulier soit mis sur le curage des caniveaux pour éviter ces phénomènes d’inondation qu’on observe en saison pluvieuse.

Abdoulaye Rachid (Couturier, avenue 19 rue 21 barrée) :
« Créer des caniveaux lors des pavages des rues »
Je remercie le Maire François Albert Amichia et le Conseil Municipal pour le travail abattu dans la Commune et aussi pour toutes les actions posées en faveur de la population. J’aimerais attirer l’attention sur le fait que nos autorités doivent songer à créer des caniveaux lors du pavage des rues. Bonne et heureuse année 2018 à tous et que DIEU bénisse Treichville.


M. ALABI (Couturier, Entente) :
« Egouts et caniveaux ne parviennent pas à évacuer les eaux »
Pendant la saison pluvieuse, nos ateliers et magasins sont inondés parce que les égouts et caniveaux ne parviennent pas à évacuer les eaux de ruissellement. Cela engendre d’énormes dégâts matériels. Mon souhait est que les autorités municipales mettent tout en œuvre pour que nous ne revivions plus ce genre de situation désagréable en 2018.

Nicole Konan (Gérante de cabine, avenue 25 rue 44) :
« Il faut revoir la situation de la jeunesse »
Il est vrai que Treichville est en chantier. Des pavés et du goudron partout. Le rond-point rénové. Tout cela est bien beau.Mais pour couronner le tout, il faudrait, premièrement, revoir la situation de la jeunesse, qui ne demande qu’à s’occuper sainement. Ensuite, régler le problème des caniveaux qui ont du mal à évacuer les eaux usées.

Kimou Assandé Blaise (Gérant de magasin de vaisselles, Entente) :
« On a des difficultés pour circuler dans la Commune quand il pleut »
Le Maire fait énormément pour la population et la jeunesse mais beaucoup reste encore à faire. On a des difficultés pour circuler dans la Commune quand il pleut. Un travail colossal doit être mené à ce niveau. Je pense qu’une fois ce problème réglé, tout le monde sera satisfait et il n’y aura pas d’obstacle pour empêcher la réélection du Maire François Albert Amichia.

Yaté Mathurin (Fonctionnaire à la retraite, Arras 3) :
« Le piéton n’a plus de trottoir »
A Treichville il n’ya plus de trottoir.Les véhicules stationnent n’importe où et n’importe comment.Les commerçantes envahissent également les trottoirs. Je souhaite que le Maire trouve une solution à cela car le piéton n’a plus de trottoir et est obligé d’occuper la voie réservée aux véhicules, ce qui n’est pas prudent.

Konan Mathieu (Gérant de cabine, Arras 3) :
« Nos caniveaux sont devenus des poubelles à ciel ouvert »
Il ne faut pas se voiler la face et reconnaitre que la Mairie fait un travail formidable sur toute l’étendue de la Commune. Le seul problème c’est que nos caniveaux sont devenus des poubelles à ciel ouvert et cela nous crée des préjudices en saison pluvieuse. Je souhaite qu’en 2018, une solution soit trouvée à ce problème d’évacuation des eaux. Cela permettra à la population de rester en toute quiétude chez elle pendant que les pluies s’abattent fortement sur la Commune.

Bamba Fatimata Sarah (Etudiante, Yopougon) :
«Je n’ai rien de concret à reprocher au Maire »
Je n’ai rien de concret à reprocher au Maire François A. Amichia. Lui et le Conseil Municipal font le nécessaire pour le bien-être des populations et pour rendre la Commune agréable. Ce que je reproche, par contre à la Municipalité, c’est de permettre le stationnement anarchique des véhicules. Cela rétrécit les voies et engendre souvent des bouchons que nous déplorons.

Ouédraogo Daniel (Couturier, avenue 19 rue 17) :
« Il faut qu’on en finisse avec l’inondation»
A l’avenue 19 où j’habite, quelques gouttes de pluie suffisent pour inonder le quartier et cela est inquiétant. J’attire donc l’attention de nos autorités sur ce fait. Je souhaite qu’en 2018, Treichville ne vive plus ce phénomène d’inondation en saison pluvieuse. Bonne année à tous.

Diakité Fatim (Etudiante, Bingerville) :
« Je félicite mon Maire »
Je félicite mon Maire François A. Amichia et le Conseil Municipal pour ce qu’ils apportent comme réconfort économique et social aux Treichvillois(es). Concernant le problème des caniveaux, des travaux sont déjà menés en ce sens. Je souhaite simplement qu’en 2018 ces travaux nous évitent des inondations pendant la saison des pluies.

Traoré Osseni (Informaticien, avenue 10 rue 18) :
« Qu’on n’entende plus parler d’inondation »
Treichville est en chantier, nos voies sont réhabilitées, les rues sont pavées, la population est socialement soulagée. Tout cela démontre le travail acharné accompli par nos autorités pour rendre agréable la cité N’zassa et la vie de leurs populations. Mais le problème récurrent est celui des égouts qui ne parviennent pas à évacuer les eaux de ruissellement. Pour 2018, mon souhait est qu’on n’entende plus parler d’inondation pendant les saisons pluvieuses.

Adama Dicko (Responsable d’entreprise, Arras 3) :
« Beaucoup reste à faire »
Comparaison n’est pas raison. Il faut le dire, Treichville fait des efforts par rapport à certaines communes. Et cela est à saluer. Beaucoup d’actions sont posées sur le plan de la salubrité et de l’embellissement, mais beaucoup reste à faire. Pendant la saison des pluies, l’eau inonde certains endroits stratégiques (très pratiqués) de la Commune. On constate aussi une lenteur, qui ne dit pas son nom, pendant les travaux de réhabilitation des voies.

Aka Leticia (Assistante sociale, Yopougon) :
« Au fil du temps, Treichville a fière allure »
Je réside présentement dans la Commune de Yopougon mais j’ai grandi à Treichville et j’y suis régulièrement. Au fil du temps, Treichville a fière allure et cela nous fait plaisir. Les rues sont pavées, le rond-point a une belle allure, et j’en passe. Le grand problème qui jusque-là n’a toujours pas été résolu, c’est l’occupation des trottoirs qui rend difficile la circulation surtout aux heures de pointe.

N’goran Adjo Catherine (Coiffeuse, Gonzague):
« Que les alentours du grand marché soient plus ordonnés »
En toute franchise, je n’ai rien à reprocher au Maire de la Commune et au Conseil Municipal. Ils font un travail impeccable. Les populations peuvent se féliciter d’avoir un bon Maire qui rend leur Commune agréable. Pour 2018, j’aimerais que les alentours du grand marché soient plus ordonnés. Que les commerçantes prennent place dans le marché afin de libérer la devanture. Cela éviterait des accidents et faciliterait l’accès au marché.
Commentaires


Comment