Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire / La colère des autorités contre les fréquentes destitutions des chefs de village dans le département d’Issia
Publié le lundi 15 janvier 2018  |  AIP
Comment


Issia, 15 jan (AIP) – En tournée de prise de contact dans le département, le préfet d’Issia a dénoncé les destitutions abusives constatées dans sa circonscription administrative.

Samedi, dans la sous-préfecture de Boguédia, à 16 km sur l’axe Issia-Daloa, le préfet Amos Kouadio Assouman a proposé la création d’un comité de gestion dans chaque village, pour la transparence dans la gestion des affaires locales, évitant ainsi la déstabilisation du pouvoir traditionnel dans les villages.

Plusieurs demandes de destitution de chefs de village sont aujourd’hui sur la table du sous-préfet de Boguédia, signale-t-on.

Pour le préfet du département d’Issia, l’instabilité du pouvoir des chefs tire ses fondements dans la mauvaise gestion des affaires des villages où les autorités traditionnelles sont régulièrement pointées du doigt dans des détournements des richesses villageoises.

Il s’agit souvent de ressources générées par les ventes de lots, de certains dons, ou dans les affaires de l’école et de pompes villageoises.

Pour mettre fin à cette situation, le préfet Amos Kouadio Assouman recommande dans chaque village, un comité de gestion des affaires villageoises qui doit régulièrement rendre compte à la population.

L’administrateur civil a annoncé que les chefs étant désormais élus à vie, il appartient à chaque communauté villageoise de s’impliquer dans la gestion des choses publiques, tout en plaidant pour la prolifération des mutuelles de développement qui vont être des garanties pour le financement des activités des jeunes et des femmes.

(AIP)

bop/kkf/kp
Commentaires


Comment