Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Région
Article
Région

L’usine de transformation du riz d’Oumé livrée en août prochain
Publié le mardi 23 janvier 2018  |  AIP
Promotion
© Abidjan.net par Marc Innocent
Promotion du genre: Les femmes d`Odienné engagées pour leur autonomisation
Samedi 10 Mai 2014. Stade Mamadou Coulibaly d`Odienné. Mme Toure Nassenéba et les autorités de la ville ont convié leurs invités à un grand rassemblement pour célébrer et engager la femme dans la lutte pour son autonomisation. La Grande chancelière Henriette Diabaté a mis fin au séminaire. Photo: IRIE Lou Irié Colette, PCA de la FENACOVICI
Comment


Oumé - Dans le cadre de la réalisation du projet programme d’appui à la production vivrière et à la sécurité alimentaire, la présidente du conseil d’administration de la FENASCOVICI, Irié Lou Irié Colette, a procédé à la pose de la première pierre de l’usine de transformation du riz à Oumé.

Les travaux de construction de la plate-forme et de l’usine de transformation du riz d’Oumé s’achèveront, a-t-on annoncé samedi, en août prochain.

Situé sur un terrain de deux hectares, à 500 m sur l’axe Oumé-Toumodi, offert par le chef du quartier Yaofla, Koffi Diby, ce projet va couter deux milliards de francs CFA, précise-t-on.

Il favorisera, dans le département d’Oumé, la production en quantité et en qualité du riz.

Avec pour principal objectif d’assurer l’autosuffisance alimentaire et l’autonomisation financière des jeunes et des femmes dans le département, cette usine de riz et la plate-forme permettront la création, à terme, de plusieurs milliers d’emplois directs.

Mme Touré Aya Virginie, député d’Oumé, et le chef Koffi Diby ont remercié la FENASCOVICI d’avoir installé cette usine de riz qui permettra aux jeunes et aux femmes ainsi qu’aux coopératives agricoles d’être autonomes financièrement.

C’est pourquoi, Mme Irié Lou Colette a exhorté les femmes d’Oumé à la culture de la paix et de la cohésion tout en les encourageant au regroupement en coopérative pour être dynamiques, voire performantes.

Aux jeunes d’Oumé, elle a demandé de mettre un terme à l’immigration vers l’Europe. Le vrai bonheur, a-t-elle indiqué, se trouve sur place.

DL/kp
Commentaires


Comment