Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Région
Article
Région

Projet de modernisation du port de San Pedro : MSC financièrement prêt (DG de TSP)
Publié le mardi 23 janvier 2018  |  AIP
Port
© Autre presse
Port autonome de San Pedro (PASP)
Comment


San Pedro – Le deuxième plus grand armateur mondial de porte-conteneurs, Mediterranean Shipping Company (MSC), a dit être prêt financièrement pour investir dans le projet de réalisation du nouveau terminal à conteneurs du port autonome de San Pedro (PASP), prévu dans le cadre de la modernisation de cette infrastructure économique et pour laquelle il a signé, en mai, un contrat de concession avec la direction du PASP.

La déclaration a été faite par Andrea Matronola, directeur général du Terminal de San Pedro (TSP), une société du groupe MSC, à l’occasion de la signature d’un accord de partenariat avec la direction générale de l’Académie des sciences et techniques de la mer (ARSTM) au port de San Pedro.

Le projet d’extension et de modernisation du port de San Pedro prévoit la réalisation d’un terminal minéralier et un nouveau terminal à conteneurs de dernière génération ayant les plus hautes performances actuellement sur le marché, a-t-on indiqué.

Sur cette base, un contrat de concession de 35 ans à MSC a été signé le 29 mai avec le PASP, pour l’aménagement de ce terminal à conteneurs, dans le cadre d’un partenariat public-privé.

Ce projet d’aménagement du port est estimé, selon le DG de TSP, à un coût global de plus de 300 milliards de francs CFA dont 122 milliards à la charge de MSC et 180 milliards à la charge de l’Etat.

Andrea Matronola a souligné que MSC est actuellement prêt pour le démarrage des travaux de ce terminal à conteneurs, les 122 milliards étant disponibles. Cet investissement permettra, selon le DG de TSP, de faire les travaux de surface de ce terminal, notamment les services d’eau, d’électricité et de toutes les installations qui permettront de le faire fonctionner, de même que l’équipement, à savoir de gros portiques au nombre de sept, 19 portiques de parc, 40 tracteurs remorques tanks.

Avant la phase d’intervention de MSC, des travaux de base reviennent à l’Etat ivoirien, signale-t-on. Le partenaire espère, pour cette année, le démarrage de ces travaux qui devront, a-t-on souligné, permettre au PASP d’avoir un terminal à conteneurs six fois plus grand que l’actuel.

Jmk/kp
Commentaires


Comment