Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire / L’église a un rôle à jouer aux côtés des politiques et des administrateurs (un guide religieux)
Publié le mercredi 24 janvier 2018  |  AIP
Comment


Bouaké - L'Apôtre Paul Simplice de l’église Mission Internationale d'Evangélisation (MIE) de Bouaké estime que l’église a le devoir d’appuyer les autorités politiques et administratives pour la consolidation de la paix en se consacrant davantage à sa vocation première qui consiste à enseigner l’amour et la paix à travers la prédication de l’évangile pour la transformation des cœurs.

«Notre rôle, c'est la prédication de l’évangile qui change la mentalité de l’homme, qui transforme, qui fait paraître l'homme nouveau crée en Christ, qui manifeste l'amour et la paix», a indiqué le guide spirituel, samedi, à Bouaké, à l’occasion de la célébration du 30e anniversaire de son église.

Engagée depuis 30 ans dans la prédication de l’évangile et l’enseignement de l’amour et la paix, l’Apôtre Paul Simplice qui entend se consacrer davantage à cette vocation première dévolue à toute confession chrétienne, a exhorté ses fidèles à être des modèles d’amour et de paix pour la transformation de la société ivoirienne en particulier la région Gbêkê secouée par des crises successives.

Créée le 27 septembre 1987 à Saïoua avec 12 personnes, la Mission Internationale d'Evangélisation (MIE) revendique à ce jour plus 240 églises réparties sur toute l'étendue du territoire avec plus 20.000 fidèles. L’église dispose à son actif de plusieurs infrastructures et du matériel de base notamment, des temples, une station de radio basée à Bouaké, un institut biblique et des cars de transport pour les fidèles.

Le maire de la commune de Bouaké, Djibo Youssouf Nicolas, parrain de la cérémonie du 30e anniversaire, a rendu hommage à tous les chrétiens pour leur engagement dans la prière en faveur de la paix. Puis, il a fait un don de plus de deux millions F CFA à la communauté MIE en guise de contribution à l'œuvre de Dieu.

En marge des festivités du trentenaire, la communauté MIE a fait des dons de vivres et en non vivres à plusieurs structures dont la pouponnière et la prison civile.

(AIP)

nbf/kam
Commentaires


Comment