Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Un séminaire pour préparer les rois et chefs traditionnels dans leur rôle de conciliateurs
Publié le jeudi 25 janvier 2018  |  AIP
Le
© Présidence par DR
Le Chef de l’Etat a échangé avec le Directoire de la Chambre des Rois et Chefs traditionnels de Côte d’Ivoire
Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, a échangé ce lundi 07 décembre 2015, au Palais de la Présidence de la République, avec le Directoire de la Chambre des Rois et Chefs Traditionnels de Côte d’Ivoire.
Comment


Yamoussoukro - Les Rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire ont entamé mercredi, au sein de leur siège à Yamoussoukro, un séminaire de formation en vue de « s’armer » pour investir le terrain à la conquête de la réconciliation et la paix en Côte d’Ivoire.

Le séminaire va durer trois jours et a pour objectif de définir clairement les activités de la Chambre des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire (CNRCT) à programmer au titre de l’année 2018.

Le président du directoire de la CNRCT, Amon Tanoé Désiré, a indiqué à l’ouverture des travaux qu’il s’agira pour les rois et chefs traditionnels d’être en permanence sur le terrain auprès des populations, de travailler en synergie dans l’union et dans l’entente pour la nation ivoirienne.

« Le président de la République attend de nous des arbitres, des conciliateurs, nous devons être neutres et impartiaux faces aux problèmes dans nos villages afin que nos populations aient confiance en nous », a fait savoir sa majesté Amon Tanoé.

Il ajouté que toutes leurs actions doivent contribuer à la cohésion sociale et à instaurer la quiétude au sein des populations.

Nanan Amon Tanoé a fait remarquer que survient la guerre, les hommes politiques ne sont pas les seuls victimes vu que les populations en ville et des villages sont également touchées.

« Nous devons faire en sorte qu’en Côte d’Ivoire, toutes les luttes politiques soient des luttes d’idées, organisées par les partis politiques modernes qui comptent sur leur programme, leur projet de société, leur force de persuasion, la culture, la formation de leurs militants », a conseillé sa majesté

nam/akn/fmo
Commentaires


Comment