Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire / Des journées de paix pour désarmer les cœurs et les esprits des élèves à Yamoussoukro
Publié le jeudi 1 fevrier 2018  |  AIP
Comment


Yamoussoukro - Le Réseau des écoles pour la paix (REPAX) a démarré, mercredi à Yamoussoukro, des journées pour instaurer la paix en milieu scolaire secoué récemment par des actes de violence.

La cérémonie de lancement officiel de ces journées s’est déroulée au lycée Mamie Adjoua en présence du secrétaire général de préfecture, Coulibaly Yaya, et du directeur régional de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle (DRENETFP), Aboulaye Diako.

Placée sous le parrainage de la ministre Kandia Camara, les journées de paix 2018 ont pour thème "désarmer les esprits pour désarmer les cœurs". Le président du REPAX, Gomon Félicien François, a expliqué que la mission de son réseau se situe dans la mouvance d’entretenir la paix en milieu scolaire, de développer l’esprit de paix chez les élèves et d’instaurer la culture du dialogue.

"Nous voulons un développement durable et aussi inculquer les valeurs d’un citoyen nouveau", a affirmé le président du REPAX, soulignant que ces journées viennent renouveler leur engagement envers les élèves.

Un engagement bien apprécié par les élèves à travers la présidente de la section du Bélier des parlementaires de Côte d’Ivoire, Mlle Elan Rayane, qui a salué l’action du Réseau devant leur permettre d’avoir un climat apaisé et de quiétude pour travailler dans de bonnes conditions.

Le DREN, Aboulaye Diako, a également salué l’initiative du REPAX, "en parfaite symbiose" avec la tutelle. Il a invité les élèves au civisme et à s’inscrire dans l’esprit de paix en tournant le dos à la violence pour une école de qualité.

"L’ONG REPAX viendra semer la graine de la paix dans l’esprit de nos enfants. Que chaque élève soit un messager de paix, car la paix en milieu scolaire est le gage de réussite pour nos enfants", a dit, pour sa part, le secrétaire général de la préfecture, représentant le préfet de Yamoussoukro.

nam/kp
Commentaires


Comment