Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ Le Gouvernement suspend les activités de la Société Ivoire Hélicoptère (Communiqué)
Publié le dimanche 4 fevrier 2018  |  AIP
C​érémonie
© Abidjan.net par Serge T.
C​érémonie de présentation des vœux du personnel et des structures sous​ ​tutelle du ministère des transports
Mardi 16 Janvier 2018 Abidjan. ​L​e personnel et les structures sous la tutelle du ministère du transports ont présenté leur​s​ vœux de ​nouvel an 2018 au ministre Amadou Koné.
Comment


Abidjan - Le ministre des Transports, Amadou Koné, annonce dans un communiqué publié vendredi, la suspension pour une période de trois mois au plus des activités de la Société Ivoire Hélicoptère, le temps de procéder à des audits et de prendre des mesures complémentaires en vue d’éviter la répétition des accidents.

«Le ministre des Transports, en accord avec l’ANAC et le Bureau Enquêtes Accidents, décide de la suspension pour une période de trois mois au plus des activités de la compagnie impliquée, le temps de procéder à des audits et de prendre des mesures complémentaires en vue d’éviter la répétition de tels accidents », indique le communiqué.

Selon le ministre, cette décision est due à la récurrence des accidents impliquant la même société d’hélicoptère malgré les contrôles du respect des normes de sécurité et de sûreté régulièrement effectués par l’Autorité nationale de l’aviation civile (ANAC).

Vendredi aux environs de 8H50', un accident impliquant l’hélicoptère de type Alouette II, immatriculé TU-HAI appartenant à la Société Ivoire Hélicoptère est intervenu dans la région de Grand-Bassam.

L’appareil procédait à l’épandage de produits phytosanitaires sur une bananeraie à Motobé, au Nord de Grand-Bassam.

Le 14 décembre, un hélicoptère de type Alouette immatriculé TU-HAH, appartenant à la même Société Ivoire Hélicoptère, effectuant un vol d’essai technique s’était écrasé à Port-Bouët, dans le quartier de Jean Folly.

Le ministre avait donné des instructions au Bureau enquête accidents d’avions (BEA) à l’effet d’entreprendre immédiatement les investigations nécessaires pour révéler les circonstances et les causes de cet accident. Moins de deux mois après, cet autre accident est intervenu vers Grand-Bassam.

(AIP)

bsp/cmas
Commentaires


Comment