Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Swollen shoot : 100.000 hectares de cacaoyers arrachés dès cette année (DG ANADER)
Publié le mardi 6 fevrier 2018  |  AIP
Dr
© Abidjan.net par Atapointe
Dr Cissé Sidiki, Directeur de l`ANADER invité de la tribune des rendez vous de la Presse
Jeudi 29 septembre 2016. Abidjan. La Maison de la Presse d`Abidjan reçoit dans le cadre de sa tribune d`échange baptisé "Les Rendez vous de la Presse" le Dr Sidiki Cissé, Directeur Général de l`ANADER
Comment


Abidjan - Quelque 100.000 hectares de vergers de cacaoyers touchés par le swollen shoot seront arrachés dès cette année en Côte d’Ivoire, dans le cadre de la lutte contre cette maladie, annonce le directeur général de l’Agence nationale de développement rural, Dr Sidiki Cissé.

Selon Dr Cissé, cette campagne vise à éradiquer du territoire ivoirien, cette maladie virale très contagieuse qui se manifeste par le gonflement des rameaux et des racines du cacaoyer, le jaunissement des feuilles et la déformation d’organes, affectant sévèrement le rendement des plantes touchées, avant de les tuer au bout de trois à cinq ans.

En Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, les planteurs subissent d’importantes pertes de leur production à cause du swollen shoot.

« Il faut des années de travail pour arriver à se débarrasser du swollen shoot », prévient le DG de l’ANADER, qui conseille aux agricultures dont les exploitations sont concernées par cette opération de diversifier les plantes sur leurs parcelles.

« Ils peuvent, à côté des cacaoyers, planter des bananiers par exemple. Nos agents seront avec eux pour les encadrer », propose-t-il, précisant qu’une somme de 50.000 FCFA sera versée à chaque producteur pour chaque hectare de cacaoyers arraché.

Dr Sidiki Cissé s’exprimait récemment lors d’un déjeuner de nouvel an avec la presse, en présence du PCA de l’ANADER, Pr Kouamé Brou, et la directrice général adjoint de cette structure, Nicole Aphing-Kouassi.

Il a par ailleurs annoncé de l’engagement de son institution à œuvrer désormais au développement d’autres produits, dont la cola et le karité qui disposent d’ « énormes potentialités » pouvant permettre de diversifier les revenus des producteurs.

L’ANADER a pour mission de fournir du conseil agricole et de développement au monde rural.


tm


Commentaires


Comment