Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire : le PDCI et le RDR en rangs dispersés pour les élections locales ?
Publié le mercredi 7 fevrier 2018  |  Jeune Afrique
Le
© Présidence par DR
Le Président de la République, SEM Alassane Ouattara rencontre le Président du PDCI- RDA, Henri Konan BEDIE
Vendredi 20 Février 2015. Abidjan. Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, rencontre le Président du PDCI- RDA, SEM Henri KONAN BEDIE
Comment


Les deux principaux partis politiques de Côte d'Ivoire, qui constituent le RHDP, iront-ils aux futures élections locales séparément ? Les états-majors du PDCI d’Henri Konan Bédié et du RDR d’Alassane Ouattara se préparent à cette éventualité.

Depuis l’extrême-nord de la Côte d’ivoire, Bruno Nabagné Koné, vice-président du RDR [Rassemblement des républicains], a été on ne peut plus clair sur la question. Devant des militants de base sortis nombreux écouter le message de la haute direction de leur parti, samedi 3 février 2018, le porte-parole du gouvernement a indiqué que « quel que soit le cas de figure, le RDR souhaite rester le premier parti de la région de la Bagoué et de la Côte d’Ivoire ». Et Koné de préciser : « Nous nous préparons à aller au parti unifié comme le demande notre président d’honneur, le président Alassane Ouattara et, en même temps, nous nous préparons à l’hypothèse où nous pourrions être obligés d’aller [aux élections] en tant que RDR. Là aussi, nous nous préparons à être efficaces, à gagner là où il le faut, pour demeurer le premier parti de Côte d’Ivoire ».

Autre lieu, autre parti politique, même date et même message. À Abidjan, dans la commune de Marcory, le maire Raoul Aby, également membre du bureau politique du PDCI [Parti démocratique de Côte d’Ivoire], a clairement laissé entendre à ses troupes, réunies pour lancer sa pré-campagne municipale, qu’elles devraient se préparer à aller à ce scrutin sans leurs alliés du RDR. « Soyons prêts à toutes les éventualités, à toutes les hypothèses », a-t-il prévenu. Comme pour nuancer ses propos, et confirmer que l’idée d’un parti unifié n’est pas encore totalement écartée, Aby, tout comme Koné, a rappelé que le PDCI et le RDR doivent « gouverner ensemble, dans le cadre du RHDP » [Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix, mouvance présidentielle].
... suite de l'article sur Jeune Afrique

Commentaires


Comment