Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire/ Elections locales 2017: Des prétendants du PDCI veulent aller en rangs dispersés dans le N’zi
Publié le mercredi 7 fevrier 2018  |  AIP
PDCI-RDA
© Abidjan.net par JB
PDCI-RDA Port-Bouët: Le ministre Fofana Siandou annonce sa candidature aux municipales 2018
Le délégué communal du Pdci-Rda de Port-Bouët Siandou Fofana, accompagné de son équipe et des militants ont échangé pour préparer les batailles futures. A cette occasion le ministre a annoncé sa candidature pour les municipales dans la commune. Siandou Fofana a placé cette candidature sous le signe de la cohésion sociale, du développement et de la paix.
Comment


Dimbokro - A quelques mois des élections régionales, municipales et sénatoriales, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) ne montre pas un visage rassurant en étalant au grand jour ses contradictions internes à travers de nombreux différents prétendants qui, contre vents et marées, veulent fouler au pied la discipline du parti pour aller en rangs dispersés à la compétition dans le N’zi, considéré comme le bastion du parti qui a conduit la Côte d’Ivoire à l’indépendance, a constaté l’AIP.

Si aux municipales et aux sénatoriales, les vagues sont calmes, la bataille va se situer au niveau des régionales où circule une multitude de noms, tous des cadres du PDCI, prétendants au fauteuil occupé par l'actuel locataire N’guessan Koffi Bernard. Il s’agit, outre le président sortant du Conseil régional, N’guessan Koffi Bernard, du conseiller régional, Koffi N’guessan dit "La taille" et du député de Bocanda, N’zi N’da Eliane Affoué.

« Si jamais, le PDCI ne me choisit pas, je vais me présenter en indépendant et je sais que je vais gagner car aujourd’hui,ce n’est pas le parti que les électeurs choisissent mais l’individu », a déclaré récemment l’un d’entre eux. Il a précisé que cette idée anime chaque prétendant au trône. Dans les différents camps, chaque Etat-major peaufine des stratégies pour rallier à sa cause un plus grand nombre de militants de base.

Pour eux qui, il faut que le parti trouve rapidement une solution au problème pour éviter la débâcle des législatives. « C’est cette division qui a fait que nous avons perdu le fauteuil de député aux législatives au profit d’un parti que nous minimisions. Il ne faut plus que cela arrive ici. Que les responsables s’asseyent et discutent », a proposé une militante, Anne-Marie Kouadio.

(AIP)
ik/fmo
Commentaires


Comment