Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

6e rapport sur la Côte d’Ivoire : La Banque mondiale insiste sur la nécessité du rattrapage technologique
Publié le vendredi 9 fevrier 2018  |  Fraternité Matin
Cérémonie
© Autre presse par DR
Cérémonie de présentation du sixième rapport de la Banque mondiale sur la situation économique en Côte d’Ivoire
Jeudi 8 février 2018. Abidjan. La Banque mondiale a présenté son 6e rapport économique sur la Côte d’Ivoire, intitulé « Aux Portes du Paradis – Comment la Côte d’Ivoire peut rattraper son retard technologique». Ce, en présence des membres du gouvernement, des diplomates, des partenaires techniques et financiers etc. Photo: Pierre Laporte, Directeur des Opérations de la Banque mondiale et Adama Koné, ministre de l`économie et des finances.
Comment


La Banque mondiale a présenté ce jeudi 8 février, à l’auditorium de la Primature, son 6e rapport économique sur la Côte d’Ivoire, intitulé « Aux Portes du Paradis – Comment la Côte d’Ivoire peut rattraper son retard technologique». Ce, en présence des membres du gouvernement, des diplomates, des partenaires techniques et financiers etc.

L’auteur de ce rapport, Jacques Morisset, coordonnateur sectoriel macro-économie de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire, le Togo, le Bénin, le Burkina Faso et le Bénin, note que la vitesse de convergence de la Côte d’Ivoire peut s’accélérer si elle adopte et adapte les nouvelles technologies, par le biais d’un rattrapage des nouvelles technologies ou d’un convergence non-conventionnelle. Car, explique-t-il « Des sources de croissance commencent à s’essouffler, notamment la croissance du secteur public qui nécessite aujourd’hui une contribution importante du secteur privé ». Il relève néanmoins que la situation économique de la Côte d’Ivoire reste bonne, dans la mesure où, c’est le deuxième taux de croissance du continent africain et le 4e taux le plus rapide du monde. Cette situation économique, pense-t-il, peut s’améliorer sur certains plans.

Ainsi, il propose une triple stratégie que le pays pourrait adopter pour le rattrapage technologique. A savoir : Encourager la diffusion des nouvelles technologies avec une ouverture vers l’extérieur ; renforcer les capacités locales ; renforcer la connectivité tant physique que virtuelle surtout que l’innovation s’accélère avec l’échange de biens, de services, de personnes etc. Mais , précise Jacques Morisset, ce rapport ne donne pas des recommandations, mais plutôt des pistes pour discuter avec l’ensemble de la société ivoirienne.
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires


Comment