Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Art et Culture

Le professeur Yacouba Konaté retrace les raisons de la création du MASA

Publié le mercredi 28 fevrier 2018  |  AIP
Comment


Abidjan - Le directeur général du MASA, Pr Yacouba Konaté a rappelé les raisons de la création du Marché des arts, du spectacle africain (MASA) devenu aujourd’hui, marché des arts du spectacle d’Abidjan.

«Il faut savoir que le MASA n’est pas une création ivoiro-ivoirienne. Le MASA, c’est un projet qui a été conçu par les ministres de la culture de l’espace francophone qui, à partir de 1990, ont pris l’onction de créer ensemble deux évènements à savoir le MASA et TV5 », a souligné Pr Yacouba Konaté indiquant que le MASA était supposé voyager.

Selon le directeur général, la Côte d’Ivoire n’était pas la première destination. Elle est intervenue comme étant la troisième destination par défaut. La première destination pressentie était Kinshasa malheureusement, a-t-il poursuivi, il y a eu des troubles et comme Kinshasa n’était plus souhaitable. Le Togo a été ensuite proposé mais, il y avait également des troubles sociaux.

« Et c’est comme cela que la Côte d’Ivoire a été proposée et c’est comme cela que le MASA a pris la destination d’Abidjan », a-t-il confié, mercredi, à l'occasion de la tribune d'échanges de l'Agence ivoirienne de presse (AIP) dont il était l'invité pour se prononcer sur les en jeux de l'édition 2018 du MASA.

« Le MASA s’appelait marché des arts du spectacle africain parce qu’il n’avait pas destination de s’asseoir quelque part, il était supposé voyager et circul donc il arrive à Abidjan et la première édition se passe très bien et c’est comme ça le sigle africain est resté » a soutenu Pr Yacouba Konaté, précisant que le MASA a été créé par les ministres de la culture de l’espace francophone.

Pour le directeur général du MASA, la présente édition va communiquer en particulier sur la question du local, la question d’Abidjan. « Je voudrais que vous nous aidiez à communiquer sur ceci qui a l’avantage de ne rien changer à l’acronyme du MASA », a-t-il souhaité.

sdaf/fmo
Commentaires


Comment