Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Investir intelligemment : aller à contre-courant

Publié le vendredi 6 avril 2018  |  Cote d’Ivoire Economie


La troisième loi du mouvement de Newton stipule que pour chaque action il y a une réaction égale et opposée. Certes, les lois de la physique ne s'appliquent pas au comportement des investisseurs. Mais s'ils s’appliquaient, nous aurions indiqué l’investissement à contre-courant comme le parfait exemple.

L'investissement à contre-courant est une stratégie d’investissement dit «de valeur» et exige d’aller à l'encontre de ce que fait le commun des investisseurs. Ce type de stratégie peut être émotionnellement éprouvant, mais extrêmement enrichissant. «Ne suivez jamais la foule» est l’un des principes fondamentaux de cette philosophie. Lorsque les marchés n'arrêtent pas de baisser, comme dans le cas de notre marché, prendre le contre-pied de la majorité peut probablement permettre de s’assurer de futurs gains importants. Nathan Rothschild, qui a fait fortune en achetant les actions dans la panique qui a suivi la bataille de Waterloo le 18 juin 1815 est crédité de la phrase suivante : «Acheter quand il y a du sang dans les rues, même si le sang est le vôtre.» Il faut simplement comprendre que les mauvaises phases économiques ou boursières peuvent être des opportunités pour investir.
Dans le livre «The inner game of investing» de Derrick Niederman, un investisseur contrarian est décrit comme agissant en marge de la majorité car il se croit plus intelligent que la moyenne et qu’il aime se percevoir comme exceptionnel. Cette description peut révéler une personnalité narcissique et prétentieuse, mais peut avoir du sens. De son côté, Warren Buffet a dit : «Je vais vous dire comment devenir riche. Fermez les portes. Soyez gourmand (achetez) quand les autres ont peur et craignez (vendez) quand les autres sont gourmands.»

Quatre principes importants

L’explication de cet adage vient du fait que le marché surréagit aux informations à court terme et donc il est possible d’être un contrarian de circonstance à court terme en se basant sur les fondamentaux. Il faut juste intégrer que :
1- Les opportunités se réduisent au fur à mesure que l’information devient populaire.
2-Il faut acheter quand tout le monde veut vendre et vendre quand tout le monde veut acheter.
3- Il faut suivre un horizon à long terme.
4-il faut rester concentrer sur la qualité des fondamentaux.
En conclusion, comme l’a dit Warren Buffet, il est important de «séparer son opinion de celle de la foule. Les investisseurs n’agissent pas nécessairement de manière intelligente, même s'ils sont intelligents. Intelligent ne veut pas dire rationnel». Ce qui compte est de faire l’évaluation la plus juste possible du potentiel de croissance des valeurs sans se soucier d’aller ou pas dans le sens de la tendance majoritaire, car la foule peut ou ne pas avoir raison. Le contexte actuel de notre marché où la baisse des cours est en contradiction avec la croissance de la capacité bénéficiaire globale offre une opportunité de tester cette philosophie d’investissement.

Côte d’Ivoire Economie en partenariat avec BOA Asset Capital
Commentaires

Titrologie



Cote d’Ivoire Economie N° 56 du

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Autres articles
  • Les investissements, ces leviers de la croissance
    Cote d’Ivoire Economie - 6/4/2018
  • Sita 2018 : promouvoir la destination Côte d’Ivoire !
    Cote d’Ivoire Economie - 6/4/2018
  • Que va changer le PNIA 2 ?
    Cote d’Ivoire Economie - 15/1/2018
  • Le marché de l’assurance confirme son dynamisme
    Cote d’Ivoire Economie - 15/1/2018
  • Économie ivoirienne : et si le temps était compté ?
    Cote d’Ivoire Economie - 15/1/2018
  •  Tous les articles d'actualités
    Comment

    Comment