Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Entretien avec M. Martin Nguessan, chef de projet à MDE Business School: « Le P-AMP, une excellente opportunité pour tous les hauts cadres de l’administration publique »

Publié le vendredi 6 avril 2018  |  Cote d’Ivoire Economie
M.
© Autre presse par DR
M. Martin N`guessan, chef de projet à MDE Business School


L’École nationale d’administration publique (Énap) du Québec et MDE Business School ont lancé pour l’année 2018, le premier Public-Advanced Management Program (P-AMP) à l’intention des hauts dirigeants des administrations publiques africaines et des organisations partenaires. Martin N’Guessan, chef de projet à MDE Business School, nous donne de plus amples détails sur ce nouveau programme.

Pouvez-vous nous présenter la MDE Business School et l’ENAP ?
MDE Business School IHE-Afrique (Institut de hautes études-Afrique) est une association à but non lucratif. Elle a pour vocation de conduire des activités de renforcement de capacités des dirigeants des organisations des secteurs privé et public. C'est une école associée à l’IESE Business School de Barcelone (n°1 des Business School au monde selon le Financial Times 2015, 2016 et 2017, Ndlr). Depuis l’année 2011, MDE et l’IESE offrent au top-management des organisations africaines des formations longues de très haut niveau, essentiellement pour le secteur privé. L’Énap, quant à elle, est l’École nationale d’administration publique du Québec, au Canada). C’est une véritable université en sciences des affaires publiques qui fait l’unanimité dans le monde francophone en ce qui concerne la mise en œuvre des nouvelles règles de gestion de l’action publique en vue de la satisfaction du citoyen. Depuis près de cinquante ans, l’Énap accompagne les individus, les organisations et les gouvernements dans le développement et le renouvellement d’une administration publique moderne et efficace.

Quelles sont les raisons de ce partenariat ?
MDE Business School et de l’Enap MDE Business School sont deux institutions qui jouissent d’un professionnalisme reconnu en matière de formation. MDE Business School a signé un partenariat avec l’École nationale d’administration publique (Énap) du Québec afin de mettre à la disposition des gestionnaires publics africains les meilleures compétences en gestion publique.

Qu’est-ce qu’un programme d'«executive education» ?
Il n’est pas rare d’entendre affirmer qu’un dirigeant «n’a plus rien à apprendre», que «consacrer du temps à la formation est incompatible avec sa charge de travail», ou encore que «les qualités d’un dirigeant relèvent de l’inné et non de l’acquis». Pour que les organisations soient apprenantes, il est nécessaire que les dirigeants s’engagent dans une démarche de réflexion et de remise en cause les amenant à revisiter leurs convictions. L’executive education, qui est l’ensemble des activités de formation continue s’adressant aux managers et dirigeants, peut faciliter ce processus. C'est aussi, pour le manager et le dirigeant, une excellente opportunité d’apprendre à apprendre, en dépassant l’acquisition de savoir-faire pour s’adresser au savoir-être du dirigeant, et ainsi les accompagner dans leur mission d’agents de changement.

Comment définissez-vous le programme Public-AMP ?
Le Public Advanced Management Program (P-AMP) est un programme qui permet aux managers de la haute administration publique de prendre conscience des enjeux et des défis du nouveau management public, d’améliorer leur processus de prise de décision, de développer leurs talents de leadership et de renforcer leurs connaissances pratiques pour être de véritables agents de changement dans leurs différentes structures. Dans un contexte de ressources de plus en plus rares, avec des citoyens contribuables de plus en plus informés et exigeants, ce programme offre aux managers seniors du secteur public, les fondamentaux pour conduire l’action publique selon les derniers apports scientifiques. À travers des études de cas, les participants mettent à l’épreuve leurs certitudes avec celles de leurs pairs, occupant de hautes responsabilités similaires.

Quelle est sa raison d'être ?
La nécessité de conduire les politiques publiques avec plus d’efficacité et d’efficience en vue d’atteindre des résultats mesurables en termes d’impacts sur les populations oblige le haut gestionnaire de l’État à faire montre de compétences bien spécifiques : «Améliorer son processus décisionnel», «Exercer un leadership stratégique», «Mobiliser les personnes», «Atteindre les résultats», «Constituer des alliances et des réseaux à valeur ajoutée», «Gérer dans un contexte politico-administratif complexe». Le P-AMP vise à permettre aux participants d’acquérir ces compétences pour accroître leurs capacités à produire de la valeur publique pour le plus grand bien du citoyen.

À qui s’adresse ce programme ?
Il est destiné aux hauts fonctionnaires de l’administration publique et des organisations internationales qui souhaitent se donner les moyens de réaliser un saut qualitatif dans leurs styles de management : ministres, directeurs et chefs de cabinet, directeurs généraux d’administrations et de structures sous tutelle de l’administration, directeurs généraux d'entreprises publiques, directeurs de programmes de développement, coordonnateurs de projets, directeurs d’administrations territoriales, partenaires techniques et financiers (PTF) et fonctions équivalentes. Le P-AMP est aussi ouvert aux organisations partenaires de l’administration publique (groupements et fédérations professionnelles, organisations non gouvernementales et leurs faîtières…).

Qu’est-ce que le P-AMP pourrait apporter à l’administration publique ?
Le P-AMP est un programme qui pourrait permettre à l’administration d’accroître ses performances et améliorer la qualité de service rendu aux citoyens avec des dirigeants hautement qualifiés et motivés. Il pourraît également, dans la mesure du possible, faire évoluer les compétences de ses cadres et ainsi assurer la continuité du service public d'une administration performante dans un environnement en perpétuelle mutation. Renforcer la capacité de négociation avec différents partenaires (secteurs privé, public et organisations internationales) de la préparation jusqu'à l'atteinte des objectifs visés. Devenir un acteur engagé dans la satisfaction du citoyen. Devenir acteur d'une stratégie constructive pour le repositionnement de l'Afrique dans le contexte mondial.

Et que peut-il apporter aux hauts fonctionnaires eux-mêmes ?
Ce programme peut donner l'opportunité d'accéder à une formation de niveau international, dispensée dans un contexte local. Il leur permet d’acquérir une vision globale et intégrale de leur organisation du point de vue du cadre dirigeant qu’ils sont. Donner la possibilité d'acquérir de nouveaux outils de gestion, avec un accent particulier sur le développement de leurs capacités d'analyse et de prise de décision. Favoriser la connexion à un réseau international de dirigeants et le double bénéfice d’être compté parmi les anciens élèves de l'Enap et des Alumni (anciens élèves, Ndlr) de MDE. Montrer le chemin pour découvrir le sens plénier du travail et s’épanouir professionnellement.

Comment se déroule ce cursus ?
Le P-AMP est totalement compatible avec l’activité et les charges professionnelles des hauts dirigeants. En effet, le programme comprend sept sessions mensuelles de trois jours (jeudi, vendredi et samedi) qui se tiennent sur, place à Abidjan (Ivoire Golf Club), et une session d’une semaine à Québec, au Canada. Diverses méthodes d’apprentissage sont utilisées pour aider à l’acquisition des compétences : «La méthode des cas : méthodologie d’enseignement participatif utilisée dans toutes les grandes business schools», «Mise en situation et jeux de rôles permettant aux participants de mettre en pratique les concepts découverts», «Conférences, exposés et films pour illustrer des situations et apprendre de l’expérience des autres». Les différents modules du P-AMP sont animés par les enseignants de l’Énap du Québec et de MDE Business School.
Le P-AMP est bâti autour de quatre axes qui couvrent les principes du nouveau management public axé sur la performance et les résultats et centré sur la satisfaction du citoyen, à savoir : «L’environnement de nos administrations», «Les potentialités de nos administrations dans un tel environnement», «Le métier de gestionnaire public», «Intégration dans la stratégie nationale de développement». Le P-AMP est une excellente opportunité pour tous les hauts cadres de l’administration publique qui ambitionnent de réussir à faire le saut vers la nouvelle gestion publique que tous les décideurs publics (gouvernements et partenaires techniques et financiers) appellent de tous leurs vœux. En effet, les enjeux et les défis actuels liés à la nouvelle gestion publique, le passage d’une logique de moyens à une logique de résultats, la réforme des modes de gestion, l’obligation de rendre compte de la gestion des ressources confiées aux dirigeants publics, la mise en œuvre effective des directives de l’Uemoa en 2019 sont autant de raisons qui devraient pousser le manager senior actuel à mettre à jour ses compétences et sa pratique en matière de conduite des organisations, de direction des personnes, de gestion des deniers publics et de leadership.


Propos recueillis par JC ACKE
Commentaires

Titrologie



Cote d’Ivoire Economie N° 56 du

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Autres articles
  • Investir intelligemment : aller à contre-courant
    Cote d’Ivoire Economie - 6/4/2018
  • Les investissements, ces leviers de la croissance
    Cote d’Ivoire Economie - 6/4/2018
  • Sita 2018 : promouvoir la destination Côte d’Ivoire !
    Cote d’Ivoire Economie - 6/4/2018
  • Que va changer le PNIA 2 ?
    Cote d’Ivoire Economie - 15/1/2018
  • Le marché de l’assurance confirme son dynamisme
    Cote d’Ivoire Economie - 15/1/2018
  •  Tous les articles d'actualités
    Comment

    Comment