Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Insécurité - Agboville: Un des auteurs de la mort de Coulibaly Dramane arrêté

Publié le mardi 10 avril 2018  |  L’intelligent d’Abidjan


Le samedi 07 avril 2018 à 13h05 minutes, un des co-auteurs de la mort de Coulibaly Dramane a été arrêté par la police d’Agboville.
La semaine précédente, Coulibaly Dramane alias Bouafitini, avait été tué à coup de poignard par un groupe de 4 personnes à la suite d’une bagarre à la gare routière aux environs de 20 heures. Sur l’ordre du commissaire Dassé du commissariat d’Agboville, une enquête a été ouverte, dans le but de mettre la main sur les meurtriers de Coulibaly Dramane. À cet effet, des jeunes du quartier Boribana ont organisé une battue à Dioulakro et Odiénekabougou. C’est ainsi que Kamagaté Arouna apprenti chauffeur âgé de 18 ans, domicilié à Dioulakro a été démasqué par des jeunes du quartier Boribana pour avoir participé à la bagarre qui a provoqué la mort de Coulibaly. Arrêté par le groupe de jeune de Boribana, Kamagaté Arouna a été remis aux mains des éléments du commissaire Dassé. À la police, il est passé aux aveux : « Il y a eu une altercation vive entre Coulibaly Dramane et nous. Il s’en est suivi la bagarre, les muscles de Coulibaly Dramane étaient à la hauteur. Un de mes amis du surnom Aglagla l’a poignardé aux fesses. Coulibaly s’est écroulé et nous avons pris la fuite, c’était le mercredi 04 avril 2018 à 19 heures passées. Au petit matin, on nous apprend que Coulibaly Dramane a rendu l’âme suite à des coups de poignards dans les fesses ».
Le commissaire adjoint Koné Charles du commissariat d’Agboville explique : « Kamagaté Arouna a été arrêté par mes éléments, nous avions découvert un couteau avec lui, il confirme qu’au cours de cette bagarre, ils étaient au nombre de 4 personnes contre Coulibaly Dramane. Sentant leur défaite à cette bagarre, ils ont réagi à l’aide d’une arme blanche, et c’est le nommé Aglagla qui est passé à l’offensive en lui perforant les fesses à l’aide d’un couteau ».
Pendant que ses complices en fuite, sont recherchés par la police, Kamagaté a été déféré devant le tribunal d’Abidjan.

Consty à Agboville
Commentaires

Dans le dossier

Sécurité 2018
Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 4162 du 9/4/2018

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment


Comment