Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Manque criant de personnels dans les services publics du Gbôklè

Publié le vendredi 11 mai 2018  |  AIP


Sassandra - Plusieurs directions départementales et régionales de différents ministères souffrent d’un manque criant de personnels mais aussi de moyens de mobilité et de locaux appropriés, un frein à leur bon fonctionnement et à l'encadrement des populations dans la région du Gbôklè.

Les personnels de la direction départementale du Tourisme, de la direction régionale de la Promotion de la jeunesse, de l'Emploi jeunes et du Service civique, de la direction territoriale de l'Hydraulique, de la direction départementale des Infrastructures économiques et de la direction régionale de la Culture et de la Francophonie se résument en leurs seuls premiers responsables ou ne comptent tout au plus que deux agents.

Le directeur départemental du Tourisme, Moro Kouamé, est secondé, depuis seulement 10 jours, par un agent. Une moto de service lui sert pour ses déplacements. Il lui est quasiment impossible de couvrir sa zone de compétence qui s'étend sur toute la région du Gbôklè, l'une des destinations les plus prisées en Côte d'Ivoire pour ses immenses potentialités touristiques.

Assoua kouadio Tano, directeur régional de la Promotion de la jeunesse, de l'Emploi des jeunes et du Service civique, sans véhicule pour ses déplacements et avec un seul agent pour le service, est lui aussi limité dans ses moyens pour faire la sensibilisation contre les fléaux qui minent la jeunesse, l'encadrer en vue de son insertion sociale.

Toutes les directions des ministères ouvertes dans la région du Gbôklè ont pratiquement les mêmes problèmes. Elles sont généralement logées dans des locaux exigus ou vétustes.

Le cas de la direction régionale de l'Education nationale est particulier. Depuis son ouverture en 2012, le personnel, y compris le directeur, squattent les locaux du lycée moderne Goffry Kouassi Raymond. La proximité avec les élèves et la promiscuité des agents impactent négativement les conditions de travail.

Le renforcement du personnel dans les directions départementales et régionales ouvertes dans la région du Gbôklè et leur équipement en matériel accéléreraient la renaissance de cette région au niveau social et économique.

La région a eu un retard de 10 ans de développement sur les autres régions du pays du fait de n'avoir pas bénéficié de conseils généraux, pense-t-on.

iv/aaa/fmo
Commentaires


Comment