Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Vers la création d’un secrétariat technique conjoint pour le suivi du PND

Publié le jeudi 17 mai 2018  |  AIP
Cérémonie
© Ministères par DR
Cérémonie de clôture du colloque sur la coopération sino-africaine
Mercredi 16 mai 2018. Abidjan. Mme Kaba Nialé ministre du plan er du développement a présidé au nom du premier ministre la cérémonie de clôture du colloque sur la coopération sino-africaine.


Abidjan - Un secrétariat technique conjoint réunissant des membres du Gouvernement, les partenaires au développement, les institutions financières internationales et les Ambassades sera bientôt mis en place pour le suivi efficace du Plan nationale de développement (PND) et pour une meilleure coopération.

L'annonce a été faite jeudi par la ministre du Plan et du Développement, Kaba Nialé, au terme d’une séance de travail avec les chefs de coopération en Côte d’Ivoire.

Selon la ministre, ce secrétaire permettra de renforcer le cadre de dialogue entre le Gouvernement et les partenaires, d'améliorer le suivi du PND et également d’optimiser le bénéfice de l’aide des partenaires techniques et financiers par une meilleure coordination des actions et une mise en commune des différentes interventions.

« On souhaite que les partenaires qui nous accompagnent mettent à disposition des personnes ressources adéquates pour un suivi régulier, de manière à ce que ce cadre de travail soit un instrument très important et pertinent entre nous et le Gouvernement, un service assez dynamique au sein de notre coopération », a signifié la ministre.

Le secrétariat technique s'attellera à affiner le rapport de suivi de la mise en œuvre du PND au titre de l’année 2017. Ce rapport, plus lisible, plus analytique, sera disponible à la mi-juillet, a relevé Kaba Nialé.

Etaient présents à cette rencontre, des représentants de la Banque mondiale, de la Banque africaine de développement, du Fonds monétaire international, de la Coopération allemande, de l'Agence de coopération internationale du Japon, de l’Union européenne, du Programme des Nations Unies pour le développement, de l’Agence française de développement et de la Banque ouest-africaine de développement.

tad/cmas
Commentaires


Comment