Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Soubré/ Lenteur dans l’exécution des projets de développement: Le président Donwahi dénonce la défaillance de certaines entreprises

Publié le lundi 4 juin 2018  |  Abidjan.net
Soubré/
© Abidjan.net par CK
Soubré/ Lenteur dans l’exécution des projets de développement: Le président Donwahi dénonce la défaillance de certaines entreprises
Lors de la première session du conseil régional de la Nawa consacré au point sur les projets réalisés qui s`est tenu le jeudi 31 Mai dernier, le président dudit conseil Alain Richard Donwahi a dénoncé la défaillance de certaines entreprises retenues pour l’exécution des projets. Laquelle défaillance a causé beaucoup de désagréments au conseil régional qui voit de nombreux projets inachevés.


Lors de la première session du conseil régional de la Nawa consacré au point sur les projets réalisés qui s'est tenu le jeudi 31 Mai dernier, le président dudit conseil Alain Richard Donwahi a dénoncé la défaillance de certaines entreprises retenues pour l’exécution des projets. Laquelle défaillance a causé beaucoup de désagréments au conseil régional qui voit de nombreux projets inachevés.

Pour le président Donwahi, l’une des priorités de son équipe reste l’achèvement de certains projets en souffrance depuis plusieurs années et qui mettent souvent à mal l’image du conseil régional qui pourtant n’a aucune responsabilité dans ses blocages et autres défaillances, car ce n’est pas le conseil qui fait les appels « il y a que c’est par appel à candidature que les projets sont attribués à des entreprises sur la base de critères biens définis. Mais on constate malheureusement parfois que des entreprises sont incapables de terminer des projets entamés. Les entreprises défaillantes nous retardent dans l’exécution de nos projets, Le problème que nous avons, des projets qui devraient être réalisés dans un délai requis ne le sont pas. Nous sommes obligés de passer aux exigences budgétaires suivantes et donc des projets ne se réalisent pas, et c'est un vrai problème pour nous. le comble c’est que les procédures de résiliation sont trop longues, ce qui du coup nous pénalisent, alors que nous voulons faire en sorte d’achever tous les projets pour le bien être de nos parents »,a-t-il indiqué. C’est pourquoi il a invité les uns et les autres à un peu plus de patience le temps de résilier certains projets et celui de conciliation pour d’autres. Et à l’entendre, son équipe fera mains et pieds pour tenir tous ses engagements vis-à-vis des populations « vous nous avez élus sur la base d’un programme, et bientôt nous allons faire l’état des lieux, et croyez moi, le conseil a fait de nombreuses réalisations pour nos populations. Il va falloir qu’on communique un peu plus. Nous avons beaucoup fait »,a-t- il conclu.

Au auparavant, les conseillers ont procédé à l'examen de l’état d'exécution du budget au 31 mars 2018.Ainsi en titre des investissements, sur une prévision de 985 806 000, il a été recouvré 99 408 276 FCFA, soit un taux de recouvrement de 10,08%, et engagé une dépense de 65 999 410 soit un taux d’exécution de 6,69%.

Après quoi, le directeur technique du conseil a fait l’état des lieux des projets achevés en 2018. Il s’agit entre autres des établissements primaires et secondaires, la construction de 04 cantines scolaire, l’organisation et la remise du prix littéraire Charles Bauza Donwahi, la construction des logements pour maitres et infirmiers, des marchés modernes, et sans oublier la construction de deux commissariats d’une brigade de gendarmerie et la distribution de tables bancs et la construction de 04 cantines scolaires.


CK
Commentaires


Comment