Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La HABG et l’INS lancent une étude exploratoire contre la corruption et des infractions assimilées

Publié le jeudi 14 juin 2018  |  AIP
Lutte
© Autre presse par DR
Lutte contre la corruption dans l’administration publique: la Haute autorité pour la bonne gouvernance et l’INS lancent une étude
Mercredi 13 juin 2018. Abidjan. La Haute Autorité pour la bonne gouvernance et l’INS lancent une étude exploratoire des procédures en vigueur dans l’administration publique pour prévenir et lutter contre la corruption et les infractions assimilées


Abidjan - La Haute Autorité pour la bonne gouvernance (HABG) et l’Institut national de la statistique (INS) ont lancé, mercredi, à l’occasion d’un atelier au Golf Hôtel d’Abidjan-Cocody, une étude exploratoire des procédures en vigueur dans l’administration publique pour prévenir et lutter contre la corruption et les infractions assimilées.

Le secrétaire général de la HABG, Marc Antoine Koffi Kablan, a expliqué que cette initiative s’inscrit dans le cadre des missions de la HABG visant notamment à renforcer la prévention des actes de corruption par une meilleure connaissance de ce phénomène, ses causes, ses manifestations et ses conséquences.

L’objectif général est d’évaluer les risques d’occurrence des actes de corruption et d’infractions assimilées dans les administrations publiques sélectionnées en examinant leurs différents manuels de procédures et codes de déontologie, d’identifier les risques d’actes de corruption résistants à toutes les procédures mises en place par les administrations en vue de prévenir ce fléau.

De manière générale, la gouvernance a connu une amélioration globale ces cinq dernières années. En effet, la Côte d’Ivoire est passée de 53,3 sur 100 en 2016 à 54,2 en 2017 au classement de l’indice Mo Ibrahim de la gouvernance en Afrique publié en novembre 2017, a fait remarquer le secrétaire général de la HABG.

Il a ajouté que l’indice de perception de la corruption, publié ces dernières années par Transparency international, indique une progression significative de la 136e place en 2013 à la 103e en 2017, exhortant toute l’administration à contribuer de manière active à cette initiative en réservant un accueil chaleureux aux sollicitations de l’INS pour le succès de ce projet.

L’étude se déroulera sur une période de trois mois et comprend quatre phases dont l’étude exploratoire constitue une étape des travaux préparatoires de la conception et de la validation des documents techniques que sont les outils de collecte, le manuel des agents, l’échantillonnage, la fiche d’identification des cibles, a confié le directeur général de l’INS, N’Guessan Doffou.

La période de rencontre avec l’administration publique est fixée du 20 juin au 4 juillet.

(AIP)

aaa/kp
Commentaires


Comment