Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Gestion du Foncier Rural : l’Agence Foncière Rurale va former près de 5000 membres des Comités villageois

Publié le jeudi 12 juillet 2018  |  Abidjan.net
Foncier
© Abidjan.net par Marc ATIGAN
Foncier rural: ouverture à Abidjan d`un atelier préparatoire de 42 directeurs régionaux et départementaux du ministère de l`agriculture
Abidjan le 10 Juillet 2018. Un atelier preparatoire de 42 Directeurs Régionaux et Départementaux du Ministère de l`Agriculture et du Développement Rural pour le démarrage de la formation dans deux semaines de 4500 Comités Villageois de Gestion Foncière.


L’Agence Foncière Rurale (AFOR) a organisé le mardi 10 juillet à Abidjan Riviera-Palmeraies, un atelier préparatoire aux formations dans deux semaines, de 4500 membres des Comités Villageois de Gestion Foncière Rurale (CVGFR).

Cet atelier qui a réuni 42 Directeurs Régionaux et Départementaux de l’Agriculture et du Développement Rural, a donné l’opportunité aux responsables de l’AFOR de rappeler l’importance des formations des CVGFR à venir.

Dans son adresse d’ouverture de cette réunion de cadrage, le Directeur Général de l’AFOR, Bamba Cheick Daniel a mis l’accent sur la synergie indispensable entre cette agence d’exécution et les responsables des structures déconcentrées de l’Agriculture et du Développement Rural.

Se voulant très explicite, le ministre Bamba Cheick Daniel a indiqué que l’AFOR appartient aux Directeurs Régionaux et Départementaux, qui, eux également, appartiennent à cette institution.

« L’AFOR n’est pas une institution parallèle, créée pour rentrer en conflit avec les structures de l’Etat. Avec la vision du Chef de l’Etat et de son ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, l’AFOR se fond dans le moule de l’administration ivoirienne », a-t-il souligné.

Il a par ailleurs expliqué aux séminaristes que l’AFOR compte s’appuyer sur leur expérience pour mener à bien le processus de délimitation des territoires des villages, dans le cadre du Programme d’Appui au Foncier Rural (PAFR). Soutenu par l’Union Européenne (UE) sous forme d’appui budgétaire à hauteur de 6 milliards de FCFA.

L’indicateur de l’UE étant la délimitation de 1000 territoires villageois avant septembre 2018, au risque de perdre l’appui budgétaire, Bamba Cheick Daniel a recommandé aux Directeurs Régionaux et Départementaux de l’Agriculture et du Développement Rural de mener des actions coordonnées sur le terrain, avec le corps préfectoral. Pour une question d’efficacité au vu de l’urgence, il a exhorté ses hôtes à installer au sein de leurs structures déconcentrées, des cellules dédiées au foncier rural avec un personnel qualifié. Aux fins d’accélérer le processus déjà bien entamé, avec près de 500 dossiers achevés.

Présentant les termes de référence de l’atelier à la suite du ministre Bamba Cheick Daniel, le Directeur de la Communication, de l’Information et de la Formation de l’AFOR, Coulibaly Nahouo Amadou, a fait savoir que 2240 CVGFR sont concernées par ces formations, en raison de deux personnes par CVGFR. Des formations qui concernent quatre zones, à savoir Bouaké, Daloa, Odienné et Yamoussoukro, touchant 38 départements et 148 sous-préfectures. C’est sur la période du 22 juillet au 25 août 2018 que les 500 membres des CVGFR seront formés.

Les voulant efficaces, l’AFOR a mis à la disposition des différents Directeurs Régionaux et Départementaux, 25 véhicules de type 4x4 et 44 motos. Les clés de ces engins roulants, ont été remises le lundi 9 juillet dernier aux bénéficiaires, par le ministre Mamadou Sangafowa Coulibaly, qui visitait les locaux de l’AFOR pour se rendre compte de l’opérationnalité de l’institution.

Créée par le décret n° 2016-590 du 3 août 2016, l’AFOR est une agence d’exécution dotée d’un patrimoine et de moyens de gestion propres. Elle a pour mission, la mise en œuvre de la loi n°98-750 du 23 décembre 1998 relative au domaine foncier rural, telle que modifiée par les lois n°2004- 412 du 14 août 2004 et n°2013-655 du 13 septembre 2013, et tous les textes corrélés. L’objet de cette loi est de transformer les droits coutumiers en droit de propriété. Outre la Direction Générale, l’AFOR dispose d’un Conseil de Surveillance présidé par le Général de Corps d’Armées, Gervais Kouassi, ex-Commandant Supérieur de la Gendarmerie.


Atapointe
Commentaires


Comment