Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Lutte contre la déforestation et la préservation des forêts: La chambre des Rois s’engage

Publié le mercredi 12 septembre 2018  |  Ministères
Lutte
© Autre presse par DR
Lutte contre la déforestation et la préservation des fortes: La chambre des Rois s’engage
Jeudi 06 septembre 2018. Dans le cadre de la lutte contre la déforestation et la préservation des forêts, la Chambre Nationale des Rois et Chefs Traditionnels a eu une séance de travail avec une délégation de la REDD+.


Abidjan, le 10 Septembre 2018 - L’Etat d’avancement du processus REDD+ et la stratégie nationale adoptée le 03 Novembre 2017 par le Gouvernement ivoirien étaient au programme de la réunion des Rois et Chefs traditionnels qui s’est tenue le Jeudi 06 Septembre 2018 au siège de la Chambre Nationale des Rois et Chefs Traditionnels à Yamoussoukro. Cette réunion visait à renforcer leur implication dans la mise en œuvre des activités REDD+ à travers la sensibilisation, l’information, l’éducation, la mobilisation et le suivi du processus.

Le Secrétaire Exécutif Permanent REDD+, M. AHOULOU Kouamé Ernest, a expliqué la fonction importante de l’arbre et par ricochet de la forêt dans la lutte contre les changements climatiques avant d’énumérer quelques résultats obtenus de concert avec l’ensemble des parties prenantes nationales et internationales : l’élaboration du niveau d’émissions des forêts, la mise en place d’un système national de surveillance des forêts, l’élaboration d’une feuille de route pour le système d’information sur les sauvegardes, l’adoption d’une stratégie nationale REDD, la mobilisation des parties prenantes pour leur engagement dans la restauration et la préservation des forêts. A cet effet, l’Etat ivoirien a signé avec une trentaine de ces acteurs, un document intitulé : Cadre d’action commune de l’initiative Cacao- Forêt en Côte d’Ivoire afin de préserver les forêts et lutter contre la déforestation dans les zones de production du cacao ajoute M. AHOULOU Kouamé Ernest. Aussi, pendant cette phase de préparation, la Côte d’Ivoire met en œuvre des initiatives et projets dont le Programme d’investissement Forestier (PIF) accompagné du Mécanisme Spécial de Don en faveur des Communautés Locales(DGM), dans 8 régions du pays (Gbêkê, Iffou, Moronou, N’Zi, Sanssandra, Cavally, Guémon et la Nawa), le projet REDD+ dans la région de la Mé, le projet de Paiement pour Services Environnementaux (PSE) dans la région de la Nawa.

Pour sa part, la Chambre Nationale des Rois et Chefs Traditionnels de Côte d’Ivoire, a marqué une fois encore son adhésion aux actions de la REDD+. Son Président, Sa majesté AMON Tanoé s’est dit satisfait de cette réunion qui permettra aux membres de la chambre de renforcer leurs capacités afin d’être mieux outillés. Les Rois et Chefs pourront ainsi accroître l’impact de la sensibilisation à l’attention des communautés locales affirme Laurent N’DRI Joseph, Chef traditionnel en charge de l’Agneby Tiassa. Par ailleurs, le Président de la Chambre Nationale des Rois et Chefs Traditionnels de Côte d’Ivoire en a appelé à un renforcement des actions en faveur des communautés à l’instar du Mécanisme Spécial de Don en faveur des Communautés Locales (DGM).Ce projet est une initiative internationale conçue et développée dans le cadre du Programme d’Investissement forestier (PIF), programme pour lequel la Côte d’Ivoire bénéficie d’un financement de 24 millions de US DOLLARS soit 13 milliards 363 millions 014 mille 960 F CFA afin de mettre en œuvre des projets pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre dues à la déforestation et à la dégradation des forêts dans 14 forêts classées des zones du Sud-Ouest et du centre ainsi que le Parc National de Tai (financement Banque mondiale). Des projets seront également initiés dans le domaine rural autour des forêts classées du centre du pays (financement Banque Africaine de Développement).

La Côte d’Ivoire a adhéré au mécanisme de Réduction des Emissions de gaz à effet de serre issue de la Déforestation et de la Dégradation des forêts (REDD+) en Juin 2011.Le mécanisme REDD+ a pour objectif de contribuer à la lutte mondiale contre les changements climatiques et d’agir pour la restauration du couvert forestier ivoirien estimé à environ 3,4 millions d’hectares en 2015 contre 16 millions en 1900. Ce mécanisme prévoit de rémunérer les pays en développement pour leurs efforts de lutte contre la déforestation et de préservation des forêts. Dans ce cadre, la Côte d’Ivoire bénéficie de l‘appui technique et financier du programme ONU-REDD de l’Agence Française de Développement, de l’Union Européenne et du Fonds de Partenariat pour le Carbone Forestier à travers la Banque mondiale.
Commentaires


Comment