Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Démarrage effectif du processus d’indemnisation des personnes impactées par le 4ème pont à Abidjan

Publié le mercredi 12 septembre 2018  |  AIP


Le processus d’indemnisation des personnes impactées par le projet de construction du 4ème pont d’Abidjan se poursuit actuellement avec l’adhésion de plus de 6.000 ménages sur 14.410 concernés.

Les négociations se déroulent dans les foyers des jeunes de Yopougon, Attécoubé et au service technique de la mairie d’Adjamé, d’après le constat fait mardi, par l’AIP. Sur place, plusieurs agents assurent ces négociations qui aboutissent à la signature des procès verbaux.

«Les négociations permettent de signer des procès verbaux. Et dans ces documents, sont mentionnés les montants arrêtés de commun accord avec ces personnes impactées par le projet », a précisé le Coordonnateur du Projet de transport urbain d'Abidjan (Ptua), Issa Ouattara.

Les sites impactés sont les quartiers de Yao Sehi, Doucouré et nouveau quartier à Yopougon, Fromager, Jean Paul 2, Boribana et Santé à Attécoubé et Bramacoté et Adjamé village dans la commune d’Adjamé.

Les personnes impactées par le projet sont des propriétaires résidents et non résidents, des locataires de maison, les protégés de propriétaires de maison, des commerçants, les employés d’entreprises qui exercent dans l’emprise du projet, etc.

A Yopougon, les négociations ont démarré avec les locataires des maisons. A ce jour, selon le Coordonnateur du PTUA, sur 3.500 personnes, plus de 2.000 ont donné leurs accords en signant les documents.

«La cadence nous rassure sur les trois sites. Nous faisons entre 300 et 400 procès verbaux de négociation par jour. Nous pensons que d’ici fin septembre, nous aurons le maximum de personnes à signer le document», a souhaité M. Ouattara.

Il a promis que le paiement des montants aux bénéficiaires va démarrer dès la semaine prochaine.

«Nous avions voulu démarrer les paiements cette semaine. Mais quelques problèmes techniques nous ont empêchés. Nous donnons l’assurance aux populations que la semaine prochaine, nous démarrons les paiements», a clarifié le coordonnateur du Ptua.

Pour lui, le déplacement des populations va se faire de façon échelonnée et que l’accent a été mis sur la zone de Boribana où à ce jour, il ne reste qu’une vingtaine de personnes à signer les procès verbaux.

Concernant les populations d’Adjamé village qui ont manifesté la semaine dernière, M. Ouattara a précisé qu’elles adhèrent au projet.

«Après leur manifestation, nous nous sommes retrouvés pour les négociations. Il faut reconnaitre que cette population a beaucoup donné. Et donc sur ce point, le village souhaite bénéficier d’un traitement spécial. Nous sommes en train de travailler en ce sens avec ces populations », a-t-il détaillé.

Le montant des indemnisations s’élèvent à 30 milliards de francs CFA. Les propriétaires résidant ont le choix de négocier une indemnisation ou un site de recasement repartis dans les zones de N’Dotré, Anyama et Songon.

A Yopougon, le locataire Bamba Adama que nous avons rencontré au foyer, s’est dit satisfait de la proposition de l’Etat.

Il révèle qu’il percevra 230.000 francs CFA pour effectuer son déménagement. Idem pour M. Konan qui se dit très satisfait.

(AIP)

bsp/fmo
Commentaires


Comment